C’est ce qu’il faut croire si l’on se réfère aux propos tenus par August Achleitner, chef de produit chez le constructeur de Zuffenhausen chez nos confrères de Car & Driver.

logo Porsche 911 GT2

Un peu à l’image de ce qu’a annoncé Chevrolet en ouverture du salon de Detroit pour la ZR1 (NDLA : La ZR1 pourrait bien ne pas être reconduite car les performances annoncées de la ZO6 sont de haut niveau et suffisantes) , Porsche pourrait ne pas aller plus loin que les 911 Turbo et Turbo S.
Une chose est certaine, la GT2, et à plus forte raison la GT2 RS, n’a pas encore obtenu le feu de la direction de Porsche. A. Achtleitner donne une explication pour le moins hasardeuse. Selon lui, en supprimant les deux roues avant motrices à la 911 en version suralimentée, la voiture perdrait de l’adhérence et serait presque moins efficace qu’une classique Turbo. Il poursuit en disant qu’il y aurait une infaisabilité technique… On ne voit pas vraiment où puisque les 911, 911 S et 911 GT3 existent en deux roues motrices sans que cela pose de réels problèmes !

On peut aussi penser que cette décision, si elle est confirmée, est destinée à laisser de la place à la future Porsche qui ira taquiner les F458, Huracan et quelques autres. Mais là encore nous en sommes au stade des rumeurs et suppositions. Une affaire à suivre dans les prochains mois… une fois que la Targa sera bien lancée sur le marché.

Via Car&Driver, 6Speedonline.