PSA va fermer d’ici à 2012 le site de gestion des pièces détachées situés à Melun-Sénart en Haute Marne, c’est ce qu’a indiqué ce soir la direction du groupe automobile. Les 398 salariés qui travaillent sur le site se verront proposer des solutions de « mobilité interne » indique t-on du coté de la direction.

Ainsi certains salariés se verront ils surement proposer une place sur le site de Vesoul ( Haute Saône ) qui va prendre  la relève de Melun Sénart d’ici à deux ans. La décision officielle sera annoncée en comité d’entreprise le 20 avril prochain après qu’un point presse ait été organisé demain dans la journée. Cette fermeture s’incrit dans le cadre d’une reflexion sur l’organisation de la logistique des pièces détachées décidée par la reflexion du groupe. Par ailleurs comme pour trouver un motif à cette fermeture on ajoute du coté de PSA que l’activité du site est en baisse régulière depuis plusieurs années, ce que ne semblent pas confirmer les syndicats. Du coté syndicaliste, on assure que c’est la première fois qu’un site PSA en activité est fermé en France et qu’après les plans de départs volontaires  ( cf  le plan de 2009 qui a pris fin le 31 mars dernier sera prolongé pour cette usine ! ) qui ont fait fondre les effectifs depuis des années notamment chez les donneurs d’ordres, à la tête de PSA on a enclenché la vitesse supérieure en commençant les fermetures de sites industriels.

Pour rappel, le groupe s’était engagé à  ne pas fermer d’usine en France pendant 3 ans et à ne pas licencier pendant 5 ans sur le territoire en échange d’un prêt de 3 milliards d’euros par l’état français…mais la direction a trouvé une astuce de langage et un moyen de contourner les accords en estimant que le site était un atelier rattaché au site de Saint Ouen et non une usine propre ! Jeu sur les mots mais aussi jeu avec les emplois de salariés du groupe…par ailleurs la municipalité de Melun Sénart ( UMP  ), par la voix de Philippe Portier dénonce le fait que PSA joue les mots pour dire que Melun Sénart n’est pas un site de production. Enfin pour clore ce chapitre industriel, n’oublions aps que Philippe Varin, président du directoire de PSA avait déclaré en novembre dernier qu’il n’y avait plus aucun projet de restructuration, ni de nouveau plan de départ chez PSA pour les mois et années qui venaient ! A croire que depuis 6 mois la situation financière et la conjoncture se sont passablement dégradé, pourtant quand on regarde les chiffres de PSA , ils sont plutôt bons ou alors c’est qu’on nous ment quelques part, à vous de faire votre choix !

Enfin cet après midi, une des « fameuses » agences de notation et d’études  ( CM-CIC ) qui font la pluie et le beau temps dans la vie des entreprises augmentait étrangement sa recommandation suite à des rumeurs de développement de PSA en Chine avec un nouveau partenaire ( rumeurs totalement démenties par PSA  en fin d’après midi  ) et annonçait étonnament un objectif de cours pour PSA à  37€ sachant que le marché global est annoncé à la baisse dans les mois qui viennent !  Alors, cette bonne recommandation prenait elle déjà en compte des fuites au sujet des restructurations industrielles, rien ne le confirme, mais c’est de l’ordre du possible. Toujours est il que ce soir l’action Peugeot atteignait 22.45€ soit une hausse de 2.72% à l’Euronext Paris …

Via VotreArgent, Boursorama, Reuters.