… ou plus exactement de la prime !

Depuis une année environ lorsque l’on parle de quadricyle électrique, on pense systèmatiquement Renault Twizy pourtant il existe une multitude de constructeurs de voitures sans permis qui ont ajouté à leur gamme une variante électrique destinée à séduire la clientèle urbaine et écolo. Hélas avec l’évolution de la législation, la prime pour les quadricycles électriques n’a pas été revalorisée et d’ailleurs la nouvelle n’est toujours pas en vigueur mais ce montant sera limité à 1800€ (TTC pour les particuliers, HT pour les pros) ou 18% du prix du véhicules sans les options pour les 50 premiers quadricycles EV vendus par chaque constructeur, puis 9% pour les 150 suivants, pour celui qui achètera le 201eme véhicule, ce sera les yeux pour pleurer !

Aussi pour bénéficier de cette fameuse primes, les constructeurs agréés par l’ADEME viennent de parapher une convention pour pouvoir se faire rembourser les aides qu’ils doivent avancer auprès des acheteurs comme c’est le cas pour les automobiles. L’ADEME explique qu’en cette fin août toutes les conventions signées et homologuées ont été retournées aux fabricants ce qui leur permettra de profiter de la mesure d’aide dès sa promulgation en septembre-octobre.

Néanmoins les fabricants de quadricycles électriques ne sont pas très heureux et estiment être lésés par cette prime de 1800€ qui ne représente que 26% de la prime de 7000€ destinée aux quelques autos électriques du marché. Aussi ils viennent de trouver un subterfuge pour profiter de la manne des 7000€ (sans limitation du nombre de ventes), ils homologuent leurs véhicules utilitaires en catégorie N1 qui permet de profiter de 5000€ ou 7000€ de prime qui aident à mieux placer les petits VU sur le marché. Aixam est déjà sur le coup avec le e-Worker, Piaggio aussi est lancé avec le Porter Electrique (né il y a fort longtemps Daihatsu Hi-Jet), Goupil suit le mouvement avec le G3-e N1. Le constructeur savoyard Aixam fait même mieux avec son e-Worker N1 à moteur 17.5 kW qui profite de la prime de 7000€.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour revenir aux VP, on note que Newteon et son Estrima Biro communique déjà sur la prime de 1800€ et annonce son quadricycle électrique biplace à partir de 8118€ avec les batteries ou 6787€ sans les batteries mais avec une location mensuelle de 49€/mois pour un contrat de 3 ans et 3000 km/an. Cela lancera t-il le marché de ces petits fabricants de petits VE, rien est moins sur quand on voit l’effrondrement des ventes de la Mia de Mia Electric sur notre marché.

Et si vous êtes hype, amateurs d’italiennes et branchés électricité, n’oubliez pas la Tazzari Zero qui existe désormais en speedster (attention c’est une voiture ).

 

 

 

 

Ci dessous l’explication de l’homologation N1 selon Aixam

http://www.mega-vehicles.com/fr-homologation-n1.html

Via Ademe, Auto-actu.