Les deux constructeurs viennent d’annoncer la création d’une nouvelle joint venture qui prend le doux nom de Spyker Phoenix BV.

Le groupe industriel chinois qui fut le plus sérieux candidat à la reprise de Saab vient donc de mettre en place avec le constructeur néerlandais Spyker (qui appartient à V.Muller) un nouvelle co entreprise destinée à relancer les développements autour de la plateforme modulaire Phoenix qui devait donner naissance à l’ex future 9-3. Spyker-Phoenix  BV doit élaborer et fabriquer une nouvelle gamme complète de modèles de voitures haut de gamme basés sur la nouvelle plateforme Phoenix… Ces modèles seront placés plus haut en gamme que les modèles Saab comparables (9-3, 9-5, 9-4X). Cette nouvelle joint venture permet à Youngman de disposer ainsi de la totalité des droits sur la plateforme Phoenix en détenant 80% de Spyker-Phoenix (les 20% restant vont à Spyker) mais aussi d’entrer chez Spyker à hauteur de 29.9%, Victor Muller gardant 70.1% du capital du petit constructeur. Cette association se fait dans le cadre de la création d’une autre co entreprise qui prend le nom de Spyker P2p BV. Cette entrée au capital de Spyker devrait autoriser le puissant groupe industriel chinois à profiter de la plateforme mais aussi de la technologie du fameux et baroque SUV Spyker D12 Beijing-to-Paris dont on a plus de nouvelles depuis fort longtemps !

Pour le constructeur battave, cette association permet l’arrivée d’argent frais (sans que VM n’ait à toucher sa fortune personnelle), en l’occurrence un petit peu plus que 25 millions d’euros. Comme c’est souvent le cas à la signature de tels accords, tout le monde était heureux et plein de bonnes intentions. A suivre car les deux constructeurs pourraient aussi s’allier dans les poursuites contre GM (GM qui vient de demander quelques jours supplémentaires pour examiner la plainte néerlandaise…)

Via Reuters.