C’est donc au tour de Fiat de passer au tourniquet des rappels ,pas en Europe mais en Amérique du Sud puisque c’est au Brésil que cela se passe. En effet, le ministère brésilien de la justice a annoncé avoir infligé une forte amende à Fiat Brésil pour ne pas rappelé des votures qui avaient un problème technique au niveau des roues.

On reproche à Fiat de ne pas avoir rappelé des Fiat Stilo construites depuis 2004 et qui présentaient un sérieux problème au niveau des trains de roulement. Ce problème aurait d’ailleurs causé la mort de 8 personnes. Fiat vient donc se voir condamner à payer un première amende d’un montant de 3 millions de reals soit environ 1.24 millions d’euros. Mais l’affaire n’est pas finie puisque qu’on a appris que le Service des consommateurs de Sao Paulo pourrait lui aussi fortement sanctionner le groupe italien d’une nouvelle amende de 3 millions de reals pour avoir commercialisé un produit dont il aurait du savoir qu’il était dangereux. Par communiqué, Fiat a répondu en promettant de rappeler les véhicules Fiat Stilo concernés mais la marque au logo rouge a persisté dans le fait de nier l’existence d’un problème ! Etrange comportement de la part d’un constructeur qui veut « envahir » le marché américain et qui, en cas de problème devra se battre face aux fameuses « Class Action » menées par les puissants cabinets d’avocats.

A qui l’tour ? A vot’bon coeur messieurs les constructeurs … 

Via AFP, NouvelObs.