Et oui cela manquait ! Il y avait deux jours que nous n’avions parlé de la pandémie de rappels qui frappe actuellement le monde de l’automobile et ce soir c’est au tour de Citroën, Peugeot et de Suzuki ( deuxième cession après celle de l’Alto ) de prendre le tour….

Commençons par Citoën car le rappel semble concerner un certain nombre de modèles . Si l’on se fie à la note du bulletin des avertissements de L’Union Européenne, il apparait que le rappel touche les C2, C3, C3 Pluriel, C8 et Jumpy produits entre 2006 et 2009. Le problème est lié à une défaillance dans le système d’éclairage des véhicules nommés précedemment. Il apparait qu’il y aurait un bug important dans le système de gestion et de régulation de l’éclairage de ces voitures ce qui dans la majorité des cas entraine une extinction longue et répétitive de tout le système d’éclairage et de signalisation et comme le signale la note cela peut être très dangereux en cas de circulation nocturne. Ce problème peut aussi se passer dans l’autre sens et l’action exercée sur le commodo peut, le cas échéant, ne pas entrainer d’allumage des phares et des feux, là aussi c’est le BSI ( boitier de servitude intelligent ) qui doit être reparamètré. Le constructeur est chargé d’organiser le rappel et de prendre les mesures nécessaires auprès de la clientèle concernée pour reprogrammer et solutionner ce problème électrique et électronique.Vous ne savez pas tout ce peut faire Citroën pour vous…mais uniquement le jour ! Le problème est identique chez Peugeot et concerne les 307 , les 308, les Experts. Au total PSA va rappeler quelques 293.000 autos dans ces concessions et ateliers.

Chez Suzuki le problème est lié à un risque de fuite et d’évaporation d’essence sur la durite qui amène le carburant du réservoir au moteur. En cas de fuite et et de contact avec des éléments dégageants de la chaleur ( fils electrique ou échappement ) cela pourrait entrainer un fort risque d’incendie sur les Swift 3 et 5 portes équipées des moteur 1.3 L et 1.5 L . Aucune date de production des véhicules n’est annoncée pour l’instant mais il semble que Suzuki ayant eu connaissance du problème soit déjà entré en relation avec une partie des clients.

Finalement c’est dans des vaccins contre les rappels dans l’automobile qu’aurait du investir l’état français !  En tout cas, très très sale temps pour la fiabilité et les problèmes électroniques  liés à la voiture. et on va finir par vraiment comprendre pourquoi il y a de plus en plus acheteurs pour les voitures dites « low cost » que l’on va finir par nommer les voitures « fiables  »  !

Au suivants ….

Via es.Autoblog, B.A.U.E.