renaul11

Renault vient de dévoiler le nom de son futur crossover compact, qui répondra donc au doux nom de Kadjar. L’occasion de faire le point sur ce qu’on sait déjà de cette nouveauté, qui sera dévoilée le 2 février prochain.

Kadjar. K A D J A R. Pourquoi pas… Après tout, ce n’est pas le nom du Cachecaille Cashkaye Qachkai Qashqai qui empêche Nissan d’en vendre par camions entiers. Le communiqué de presse insiste sur le K, qui rattache ce nouveau modèle au reste de la gamme des crossovers de la marque (Captur & Koleos -si si, il est toujours commercialisé). Toujours d’après Renault, le « Kad- » renvoie à « Quad« , donc « aventure », « plein air » et « grosse déglingue dans les hautes herbes », tandis que le « -jar » est sensé rappeler « Jaillir » et/ou « Agile« , donc « dynamisme », « sensations », « oh là là chéri on va vivre des aventures folles si on achète cette voiture ». D’ailleurs, la seule image donnée par Renault, la vue aérienne d’une route à partir d’un deltaplane, sent fort le même style de comm que ce qu’on a pu voir avec le Captur, à savoir « achetez un Captur/Kadjar pour vivre des moments de ouf, parce que sinon vous aurez une vie toute moisie ». Je vous laisse juge…

Mais, d’ailleurs, qu’est-ce qu’on en sait, de ce Kadjar ? Tout d’abord qu’il est construit sur une base de son cousin nippon, le Qashqai. Si le style est -évidemment- encore inconnu, on peut supposer sans trop se mouiller qu’il devrait reprendre les grandes lignes de son petit frère, la Captur. En revanche, l’intérieur nous est un peu plus connu, grâce à un photographe un peu trop curieux. On retrouve une planche de bord bien plus classique de ce qu’on retrouve dans les dernières créations de la marque (Captur, Espace etc), mais pas si déplaisante que ça. En parlant d’Espace, on peut retrouver chez le Kadjar le combiné 100% numérique et le volant qu’on a déjà vu sur le grand monospace. L’écran du R-Link semble plus grand que chez les autres modèles équipés de ce système. Toujours à la vue des photos, on remarque la molette de Grip Control, déjà vu sur le Scénic Xmod, permettant à une simple traction de se débrouiller un minimum sur terrain -pas trop- compliqué.

Ceci dit, si le Kadjar reprend la base du Qashqai, il devrait être disponible en 2 et 4 roues motrices. L’offre des moteurs ne devrait pas causer de grosses surprises, reprenant les blocs déjà vus sur la gamme Renault/Nissan. En termes de boîte automatique, ce sera ou bien l’EDC, la boîte à double embrayage française, ou bien une transmission CVT à variation continue qu’on retrouve chez Nissan.

Voici ce qu’on peut dire aujourd’hui sur ce futur crossover. D’ici le 3 février, Renault a promis de faire monter le suspens en dévoilant chaque jour quelques petits morceaux de son bébé… On vous tiendra au courant !

Images : CarPix, Renault.