Alors que la décision du tribunal de Vänersborg était attendue pour ce vendredi, nous avons appris que celle était reportée à lundi au plus tôt. A cela une raison, la démission hier de Guy Lofalk, l’ancien administrateur judiciaire qui avait en charge le dossier depuis la rentrée.

C’est l’avocat d’affaire Lars Söderqvist, spécialiste du redressementd’entreprise qui reprend l’affaire parce que, selon lui, il y a dans le dossier des éléments qui m’ont poussé à croire dans les chances de réussite d’un plan de sauvetage pour Saab. Ce nouvel administrateur devrait être confirmé  (ou non) lundi par le tribunal compétent et en charge du dossier. Il succède donc à Guy Lofalk qui démissionne suite à la demande de ce qui reste du conseil d’administration de Swan. Il semble que des différents entre Muller et Lofalk soient à l’origine de cette séparation.

Nous attendrons donc le début de semaine pour savoir ce qu’il adviendra de Saab et Victor Muller est toujours à la recherche de 500 à 800 millions d’euros via différents investisseurs ou banquiers chinois… ou d’ailleurs ! Victor Muller parviendra t-il a proposer un énième nouveau plan de sauvetage (sans un industriel automobile chinois dans le tour de table) tout en prenant en compte le veto définitif de GM, nous le saurons en début de semaine prochaine. A suivre.

Via AP, D.I.

Credits photos : FlickR, L’Ours.