Avril 2011 : +19.9%, Mars 2011 : +2.7%, Février 2011 : +7.5%, Janvier 2011 : +21%. Mauvais premier tiers d’année 2011 en matière de Sécurité Routière et malgré un nombre d’accidents en baisse entre avril 2010 et avril 2011 ( -2% ), on constate qu’il y a une forte hausse du nombre de tués sur les routes françaises en ce 4eme mois de l’année.

Ainsi ce sont 355 personnes qui ont trouvé la mort sur la route ce mois d’avril alors qu’il n’y en avait eu que 296 l’an passé à la même époque. Moins d’accidents mais plus de morts ce qui sous entend que les dommages corporels sont bien plus nombreux et importants que par le passé. Ce mauvais résultat est en partie du à de nombreux jours de grandes circulations sur les routes du pays pour cause de vacances de Pâques étalées sur un mois.

La Sécurité routière relève que le nombre d’accidents impliquant des deux roues est à la hausse ainsi que le nombre de « gros accidents » qui impliquent beaucoup de voitures et/ou de passagers ( cf le cas de l’accident de Minibus sur l’A10 à Marcillac ou de celui d’Ozoir la Ferrière ). Ainsi les services de la Sécurité Routière font remarquer que 8 accidents ont entrainé au total le décès de 30 personnes et ce sans prendre en compte les blessés. La S.R met aussi en avant un relâchement inacceptable de certains types de comportement au volant ( alcool, drogue, téléphone, excès de vitesse ). Reste qu’au global des chiffres, on note une réduction du nombre d’accidents corporels (-2%), une légère baisse du chiffre des blessés ( -0.5%) ainsi que de celui des personnes hospitalisées (-1.1%).

Le Ministre de l’Intérieur annonce une série de mesures… répressives avec notamment une plus grande visibilité des forces de l’ordre le long des routes afin de dissuader les chauffards de jouer les dangers routiers. Les contrôles de vitesse mais aussi d’alcoolémie et des stupéfiants devraient nettement augmenter dans les prochaines semaines et à l’approche des vacances d’été même si nous seront, pour cause de budgets serrés, bien moins que d’habitude à prendre la route en juillet et août.

Par ailleurs, nous avons appris ce jour qu’il y aura mercredi 11 mai, une réunion de quasi crise à Matignon sur le sujet et l’on devrait y aborder le sujet du taux d’alcoolémie qui pourrait être réduit de 0.5 g à 0.2 g ! Reste à savoir si cette annonce se fera, si elle est ou non un énième ballon d’essai pour un débat populiste et quel sera réellement son impact car Madame Perrichon fait très justement remarquer au sujet de cette possible mesure qu’en Grande Bretagne, le taux d’alcoolémie autorisé est de 0.8 g et… de l’autre coté de la Manche il y a nettement moins d’accidents et surtout d’accidents dus à l’alcool car la mesure est appliquée avec rigueur, autorité et permanence. Et si,en France, nous commençions par appliquer vraiment la règle des 0.5 g, cela ne serait il pas un grand pas vers un vrai mieux en matière de sécurité sur nos routes. On pourra dire la même chose en matière de détection des substances illicites et inadaptées à la conduite automobile. Enfin, je terminerais par les éléments d’une étude qui révèle que les « téléphones portable avec kit mains libres  » seraient impliqués dans près de 10% des accidents de la circulation, alors que dire des conducteurs ne disposant pas de ces fameux accessoires, des rédacteurs de SMS ou des lecteurs d’internet sur le téléphone…. il y a encore du travail ! A suivre.

 

Via Ministère de l’Interieur, SécuritéRoutière, AFP, LeParisien.

Crédits photos : Maxppp,MikeBlake.