Stirling Moss à Donington Park

83 ans depuis l’automne mais toujours le sourire, bon pied, bon oeil et un sérieux coup de volant que nous aimerions tous avoir ! Onze saisons en F1 entre 1951 et 1961, 16 victoires en Grand Prix, aucun titre mondial et il est pourtant un des plus talentueux et écclectiques pilotes de toute l’histoire du sport automobile. Une victoire retentissante en 1955 au Mille Miglia, la Coupe d’Or dans la fameuse Coupe des Alpes et de très nombreuses victoires en Sport et en Rallye lui valent un très beau palmarès.
Hélas l’homme est à l’époque un peu éclipsé par Fangio mais son charisme, son esprit britannique font qu’il est un des pilotes préférés de l’époque. 1962 marque un coup d’arrêt dans sa course vers les sommets du sport automobile car c’est cette année là qu’il se blesse très grièvement lors d’une sortie de piste sur le circuit de Goodwood pour le Glover Trophy. Il pilote à cet instant une Lotus 18. Mais un an plus tard il reprend le volant à… Goodwood et il ne vient pas en touriste puisqu’ il retrouve le volant d’une auto de course avec comme objectif de se tester afin de voir s’il peut envisager reprendre sa carrière. Hélas au bout de quelques tours, le pilote britannique constate son déficit de performances mais aussi un vrai manque de sensations au volant. Il dit avoir des difficultés à se concentrer et il a des absences d’automatismes dans les gestes liés à la conduite. Aussi l’homme préfère mettre un terme à sa carrière car il estime qu’il ne sera plus jamais en mesure de retrouver son meilleur niveau de pilotage.

Il est aujourd’hui un des animateurs quasi permanent du Festival of Speed et de Goodwood Revival tout comme on le retrouve régulièrement le long des circuits mondiaux,  dans les grands rendez vous automobiles et dans tous les endroits où il y a de belles autos, des jolies filles et de quoi faire la fête en parlant de voiture et de mécanique !

Pour découvrir l’homme, sa vie, son oeuvre et sa passion pour l’automobile, je vous propose de découvrir un excellent documentaire de la BBC qui vous parlera de cette légende du sport automobile britannique et mondial. C’est en vidéo et c’est par là (Prévoyez toutefois une heure devant vous !)

Via BBC, Youtube.
Crédit photo : Neil Watson