On peut apprécier le tuning sur la base d’une voiture allemande et ne pas avoir envie d’une d’une Golf ou d’une A3 mais on peut aussi avoir envie de se faire plaisir au volant tout en profitant d’un coffre de 560 dm3. Tout cela est de l’ordre du possible si vous vous adressez aux préparateur tchèque Benent Automotive qui, outre une activité industrielle de fabrication de pièces en plastique pour l’automobile, s’est engagé depuis 9 ans dans la voie de la préparation de qualité sur la base des Skoda. Aussi aujourd’hui je vous propose de découvrir l’Octavia RS BT Race ou comment donner un peu de peps à cette agréable sportive de 200 ch.

Au programme de cette Octavia RS, une agréable évolution esthétique qui intègre une lame de spoiler en fibre de carbone, de très discrets bas de caisse fait du même matériaux, un petit volet arrière lui aussi en FDC sur l’aileron arrière et enfin un discret diffuseur en fibre de carbone. Si on le souhaite, le préparateur peut proposer un toit recouvert d’un film en fibre de carbone ou de laque piano noir pour une allure plus sportive.

 

Les trains de roulement sont eux aussi revus avec de nouveaux ressorts courts ( – 30 mm ) et de nouveaux amortisseurs plus fermes. Le système de freinage est lui aussi modifié avec des disques de 380 mm pincés par des étriers à 6 pistons et des plaquettes adaptées. L’Octavia RS repose sur de nouvelles roues en alu ( 2 modèles ) qui sont en 19 pouces chaussées en 235/35 R 19.

 

Mecaniquement la RS évolue aussi avec une puissance qui passe de 200 à 5100 trs à 258 ch à 6200 trs/minet le couple évolue de 280 Nm à 1800 trs  à 340 Nm à 4300 trs/min. L’ensemble profite d’une ECU reprogrammée, de nouveaux injecteurs, d’une modification de la gestion du turbo et d’une admission d’air optimisée. La ligne d’échappement est elle aussi changée pour une ligne en acier inoxydable qui aide à une meilleure respiration et une plus agréable sonorité du 2.0 L TSI.

Au chapitre des performances, la Vmax passe  de 241 km/h à 250 km/h et le 0 à 100 km/h est désormais abattu en 6.3 secondes contre 7.2 secondes à la version de série. Le préparateur fait savoir que l’ensemble des pièces de carrosserie et l’évolution mécanique sont aux normes ISO et homologuées par le TüV allemand.

 

Mais Benet Automotive ne s’arrête pas là puisqu’il se penche aussi sur l’habitacle qui se voit paré d’inserts en fibre de carbone ou en laque piano noir qui accompagne une sellerie en cuir qui recouvre les sièges mais aussi la planche de bord, la console centrale et les contreportes, le volant et le pommeau de levier de vitesse ( BVM6 ou DSG6 ).

 

Les sièges sport d’origine ( au demeurant très agréables ) sont remplacés par des Recaro Sportster eux aussi recouvert de cuir et de fibre de carbone.

 

Pour découvrir cette Skoda Octavia RS BT Race en action, rien de tel qu’une petite vidéo. C’est par ici.

Sachez aussi que sur la base de la berline, pour une auto complète, départ République Tchèque il vous en coûtera entre 37000 et 39000€ selon les quelques options que le préparateur vous proposera. Cette proposition est disponible sur la berline mais aussi sur le break très réussi dont je ne vous vanterait pas les qualités sous peine de me voir fustigé par nombre d’entre vous pour « propagande » pro groupe VW.

Pour les dieselophiles, il existe chez Benet Automotive, une proposition pour la RS TDi 170 qui voit sa puissance passer à 198 ch. Du très joli travail comme nous en voyons de plus en plus souvent dans les pays d’Europe centrale ou de l’est et qui, dans bien des cas, mérite une vrai attention pour qui peut se déplacer dans ces pays !

 

Via Benet Automotive, Youtube.