Après la version Forspeed à Genève, voici la version Forvision qui semble se rapprocher de ce que sera la future Smart Fortwo attendue sur les marchés en 2014.

L’ensemble est sympathique et on appréciera ( ou non ) le traitement particuliers des surfaces de carrosserie, les poignée très salon des Arts Ménagers et le thème de l’hélice ou de la turbine présent à plusieurs endroits ( habitacle, phares, feux arrières ). Cette future génération de Smart est issue de la collaboration entre Renault et Daimler puisqu’elle utilise une plateforme avec moteur arrière, que l’on devrait retrouver sur une future petite Renault. Mais ici rien, pas un mot sur le partenariat entre les constructeurs, ce sont Smart et BASF qui sont sont mis en avant avec cet Forvision

 

Smart et BASF ont collaboré pour le développement de cette Smart Forvision en créant un toit solaire avec des cellules semi transparentes qui servent à alimenter la ventilation de l’habitacle, son éclairage et les systèmes multimédia embarqués ( hifi, Teléphonie, navigation ). L’éclairage intérieur est bien sur assuré par des leds de dernière génération.

 

Toujours au chapitre des innovations, la Smart délaisse les jantes alu ( surement à cause du prix des métaux et de l’évolution du recyclage ) pour des jantes en fibre de verre renforcée de plastique  ( 30% de poids en moins ou 3 kg par roue  ). La carrosserie, les portières et le hayon de la Forvision passe eux aussi au light puisqu’il sont réalisée en fibre de carbone renforcée de résine epoxy.

 

Basf a aussi développé des sièges « next gen » qui s’adaptent aux passagers, à leur morphologie et à leur température corporelle ce qui permet une meilleure régulation de la gestion de l’ambaince qui règne dans la Smart. Ces sièges monocoques, très seventies dans leur dessin, sont recouvert d’un e-textile qui permet de garder les sièges frais en été et chaud en hiver. La peinture bicolore blanc et cuivre a aussi une fonction de régulation de la température puisqu’outre le fait d’être anti rayures, la nouvelle peinture mise au point par le chimiquier allemand permet grâce à de nouveaux pigments d’assurer une température intérieure 20 degrés de moins qu’avec une peinture blanche standard. La cellule Tridion de couleur cuivre est légèrement pailletée et elle joue un rôle de sécurité puisque la nuit, ses pigments speciaux assurent un rôle de capteur de lumière et de réfléchissant afin de rendre la voiture bien visible même en cas de forte obscurité.

Petit détail, les hélices intégrés dans les feux arrières sont là soit pour assurer une entrée d’air supplémentaire vers l’habitacle, soit pour évacuer le trop plein de chaleur.

 

Sachez enfin que cette Smart Forvision est propulsée comme la Forspeed par un moteur électrique mais dans le cas présent il semble que ce soit le nouveau bloc moteur électrique de 51 kW ( 70 ch ) dont nous avons parlé il y a quelques jours qui soit à la manoeuvre ! Une auto à revoir à Francfort et en vidéo.

La première vidéo ( non integrable )

http://www.youtube.com/watch?v=K0tlCig0M-o

 

 

Via Smart.