Des ventes en berne, pour ne pas dire inexistantes, une B6 Venator dérivée de l’Artega GT qui tarde à devenir une réalité malgré les nombreuses annonces destinées à rassurer les investisseurs et les clients potentiels, Spyker est au plus mal et ce malgré les annonces faites par Victor Muller.

logo spyker

Aussi suite à  un contentieux avec le fisc néerlandais, le constructeur ou ce qui en reste vient de voir une partie de ses actifs saisis et faire l’objet d’une vente aux enchères. Le différent porterait sur plusieurs millions d’euros dus aux services fiscaux hollandais ce qui explique l’importance de la saisie-vente. 

On parle ainsi de la saisie de voitures de course de la marque dont la C8 Spyder GT2R du Mans 2007, d’au moins une C12 Zagato, d’une C8 Aileron Spyder, d’une Spyker de F1, de ou des remorques de transport et/ou atelier des camions du temps de la F1 ou encore du concept car qui doit annoncer depuis une éternité le SUV D12 Peking-to-Paris. On ajoutera à cet inventaire 85 moteurs Audi et autant de boites de vitesse. Du matériel d’atelier et de production pourrait être dans le lot (non détaillé) saisi mais il semble que V.Muller ait, selon ses dires, payé ses arriérés et la vente aurait été annulée.
Reste que même si cette affaire est réglée, elle donne une très mauvaise image du petit constructeur qui ne semble désormais survivre que grâce à la com’ et au buzz et non grâce à la vente de ses voitures… 

A suivre dans les prochains mois car cette situation délicate, pour ne pas dire tendue ne va probablement pas encourager les acheteurs à faire l’acquisition d’une B6  ou d’une C8.

Via Autovandaag.nl.