… mais toujours pas look sportif !
N’associez plus Impreza avec WRX ! Ainsi en a décidé le constructeur japonais qui rompt avec cette nouvelle génération de berline sportive le lien qui existait entre la sage berline et ses turbulentes versions sportives des années 90 et 2000.

Subaru WRX 2015.6

Hélas le look ce n’est toujours pas le fort de la WRX !  Après un concept car prometteur façon coupé 4 portes présenté à New York en avril dernier, le spécialiste japonais revient avec une WRX dessin plat, presque terne malgré les quelques artifices esthétiques employés afin de donner un esprit sport et aguicheur à cette nouvelle Subaru. Ainsi la WRX se pare d’une large prise d’air sur le capot, d’ailes élargies et propose des optiques avant beaucoup plus effilées que sur la berline « standard ». A l’arrière fini, l’aileron imposant, place à un petit becquet de coffre, un diffuseur et deux double sorties d’échappement. Certes cela dynamise un peu l’allure de l’Impreza mais rien de très folichon surtout que les jantes alu noires de « petit diamètre » n’aident pas à l’affaire.

Par rapport à la précédente génération, la WRX gagne 15 mm en longueur (4.60 m) tandis que l’empattement s’agrandit de 25 mm (2.65 m) et ce, au profit de l’espace arrière.

Cette nouvelle génération de la WRX est attendue puisqu’elle inaugure la version turbocompressée du tout nouveau moteur 4 cylindres boxer à injection directe qui est déjà en place sous le capot des Forester et Impreza. Si ce moteur cube 1998 cm3 comme celui des BRZ et GT86, il en diffère par de très nombreux points. Ne serait ce déjà que par le fait que ce bloc a été développé par Subaru et non Toyota. Ce nouveau moteur développe développe 268 chevaux à 5600 trs/min et un couple de 350 Nm entre 2000 et 5200 trs. La puissance est bien évidemment transmise au 4 roues motrices via une classique BVM6 ou via, en option, une transmission à variation continue dotée d’un mode manuel qui simule une boîte à huit rapports. Cette boite CVT prend le nom de Sport Lineatronic.

Subaru WRX 2015.12

Par ailleurs, la WRX 2014 reçoit une transmission intégrale avec sytsème de vectorisation du couple. Elle est également équipée d’une nouvelle direction à assistance électrique calibrée spécialement pour cette version sportive.
Subaru n’annonce encore aucune performance pour cette version si ce n’est le temps officiel sur l’exercice du 0 à 100 km/h qui est plié en seulement 5.0 secondes (vs 5.3 sec actuellement).

Pour ce qui est de l’habitacle, c’est du Subaru. C’est à dire très classique, presque froid, dominé par le noir, correctement fini et équipé. Au chapitre des équipements, on trouve entre autres : des sièges sport, un nouveau volant, des inserts façon fibre de carbone, un pédalier sport en aluminium, une climatisation. Une sellerie en cuir, un système audio Harman Kardon à 9 HP, un système GPS et un système de monitoring à affichage central sont de série sur les finitions hautes de la WRX.

Pour découvrir la Subaru WRX en vidéo, c’est par là.

On ne sait pas actuellement si Subaru exportera cette version version l’Europe ni à quel prix.L Sachez aussi qu’il semble que le constructeur automobile du groupe Fuji Heavy travaille aussi au développement d’une version STI que nous pourrions découvrir dans 15 ou 18 mois environ.

Via Subaru, Youtube.