Le puissant et riche groupe industriel indien est toujours à la peine avec sa division automobile Tata Motors même si la filiale JLR et ses deux marques ne se sont jamais aussi bien portées. Le problème s’appelle tout simplement Tata dont les ventes ont perdu près de 50% de leur volume l’an passé.

TATA Bolt & Zest

L’Indica a du mal, l’Indigo pourrait faire bien mieux, le van Venture ne semble pas séduire la clientèle et la Nano est vraiment en panne sur le marché indien et… inexportable notamment pour des raisons de sécurité (zéro étoile au crash test NCAP). Aussi chez Tata Motors a t’on décidé de faire bouger tout cela en dévoilant au salon de New Dehli qui ouvre ses portes au public demain, les nouvelles Bolt et Zest.
Ces deux nouveautés entrent dans le cadre du programme (ou de la philosophie ?) Horizonext mis en place par Tata qui prévoit trois grands axes de développement qui sont les DesigNext, DriveNext, ConnectNext et qui définissent le futur automobile de la firme indienne.

Tata Bolt :

Le constructeur ne s’en cache pas, c’est le fameux sprinter qui a inspiré le nom de cette nouvelle citadine 5 portes longue de 3.825 m qui est en fait une très grosse mise à jour de l’actuelle Indica Vista. Le dessin général est modernisé, dynamisé grâce à la collaboration de trois bureaux de style de Tata Motors situés à Pune en Inde, Coventry en Grande Bretagne et Turin en Italie. L’allure se veut moderne, fluide et en mouvement notamment du fait d’un profil marqué désormais par deux plis de carrosserie qui vont de l’aile avant à l’aile arrière. On découvre aussi une nouvelle calandre, des phares et un bouclier entièrement redessinés. L’arrière est lui aussi refondu avec une apparence moins frêle, de nouveaux feux à leds et un montant C habillé de noir brillant. Est ce pour donner l’impression d’un toit flottant ou pour faire un clin d’oeil à Jaguar et sa grande XJ ?
De nouvelles jantes alu en 15 pouces complètent la panoplie de cette citadine qui se donne en 2014 des arguments plus séduisants et convaincant que par le passé.
La voiture profite d’un chassis qui est certes repris de l’Indica Vista (empattement de 2.47 m) mais qui profite d’une complète mise à jour en étant rigidifié et disposant de nouveau trains roulants. La direction et son assistance sont elles aussi nouvelles tout comme la présence d’assistances électroniques pour la sécurité des passagers.
Cette nouvelle Tata Bolt est disponible avec deux motorisations, à savoir le nouveau L4 1.2 L Revotron suralimenté d’une puissance de de 85 ch et 140 Nm et d’un L4 1.3 L Quadrajet fort de 75 ch et 190 Nm. Ce dernier bloc est en fait le très connu moteur Fiat Multijet que l’on retrouve sur les autos italiennes mais aussi chez Opel ou Suzuki. Ces deux moteurs sont associé avec une BVM5. La Tata Bolt revendique un poids à vide de 1080 kg.
L’habitacle évolue lui aussi assez profondément avec notamment une nouvelle planche de bord plus valorisante et à la meilleure qualité perçue, de sièges redessinés et d’un mobilier de meilleure qualité. La Bolt se veut être une auto moderne et est donc une voiture dite connectée. Cela se remarque notamment par la présence d’un système d’infotainement et sonore développé par Harman. On note ainsi la présence d’un écran tactile 5 pouces qui propose une connectivité Bluetooth vers les smartphones, un système de type GPS et une connectivité vers les réseaux sociaux, les boites mails ou SMS.

Pour retrouver la Tata Bolt en vidéo, c’est par là :

Tata Zest :

D’un coté Usain, de l’autre… le citron avec cette nouvelle Zest qui doit exprimer l’excitation, l’anticipation et l’énergie et la vivacité si l’on en croit le dossier de presse du constructeur. La Zest est en fait la variante tricorps de la Bolt puisqu’elle repose sur la même plateforme X1 mais elle dispose d’un coffre qui fait que la voiture prend 17 cm en longueur et voit sa longueur totale atteindre 3.995 m ce qui permet à cette voiture de rester sous la barre des 4.0 m. Peu de changement entre les Bolt et Zest puisque les deux autos partagent tout jusqu’au montant C. Passez ce montant de custode, la Zest présente une petite malle de coffre au dessin assez réussi souligné par une barrette chromée qui va d’un feu à l’autre.
Mécaniquement la Zest reprend le nouveau L4 1.2 L MPFi-Turbocharged Revotron de 85 ch et 140 Nm ainsi que le L4 1.3 L Quadrajet diesel mais dans une version forte de 90 ch, 200 Nm. Si le bloc 1.2 L est classiquement associé à la BVM5, le moteur diesel est disponible avec la boite de vitesse F-Tronic qui semble être l’adaptation indienne de la boite Dualogic du groupe Fiat. La Tata Zest annonce un poids de 1106 kg à vide.
L’habitacle est similaire à celui de la Bolt mais se veut moins coloré, plus sérieux et statutaire mais le mobilier et les sièges sont identiques tout comme l’équipement électronique embarqué.

La Zest en vidéo, c’est par ici :

Aussi pour la Bolt que pour la Zest, Tata n’indique les performances, le volume de coffre ou les consommations. Ces deux autos arriveront sur le marché indien dans les prochains mois mais aucune exportation, notamment vers l’Europe n’est pour l’instant prévue.

Via Tata Motors, Youtube.
Crédits photos : Tata, Motoroïd, Carblogindia.