Tesla Model X

A la clôture de la bourse de Wall Street à New York hier soir, la valeur boursière du jeune constructeur américain atteignait un premier vrai sommet en atteignant la valeur de 23.57 milliards de dollars (17.412 milliards d’euros) c’est à dire que la compagnie californienne valait hier presqu’autant que Renault (17.427 milliards d’euros)… gasp !

Pour rester en Europe, Tesla c’est quatre fois la valeur de PSA et 2.5 fois celle de Fiat. C’est tout de même beaucoup pour une entreprise qui a certes la vent en poupe mais qui ne possède qu’une usine (Freemont) et qui ne livrera « que » 21.000 autos (Model S) en 2013. Pour revenir à la comparaison Renault/Tesla, sachez que sur les 6 premiers mois Tesla a mis à la route à peu près 10.500 voitures c’est à dire 12.38 fois moins que Renault sur la même période ce qui en dit long sur l’optimisme des investisseurs au sujet de l’avenir de Tesla.
On peut se poser toutefois quelques questions sur cette situation même si on se doute que la très bonne com’ de Tesla, le charme et « bagou » d’Elon Musk, la technologie et enfin les bons résultats financiers du premier semestre 2013 (26 millions de dollars au résultat pour une CA semestriel de l’ordre de 810 millions de dollars) ont joué dans ce sens. Reste quand même des éléments tangibles qui font croire à la très nette surestimation de la valeur de l’entreprise californienne :
– des volumes de production et de livraison encore tout petits
– une gamme de voiture électrique avec un seul modèle (deux en 2015)
– une gamme qui débute à 70.000$ environ
– une dépendance financière encore importante aux subventions diverses et variées de l’état américain (tant pour l’investissement que pour la vente)
– importance considérable du budget qui va devoir être consacré aux futures bornes de recharge rapide (USA et Europe)

Le constructeur va toutefois très bien, son image est excellente, les clients sont là tant pour l’actuelle et séduisante berline Model S que pour le prochain véhicule de la marque.
Au fil des sites et forums, on a ainsi appris que le constructeur de Palo Alto disposait déjà d’un portefeuille de plus de 6000 réservations pour son futur SUV/Crossover électrique qui arrivera sur le marché avec le millésime 2015.

Plainte Tesla Model S pb accélération subite

Un cas de voiture folle vient d’être signalé par un propriétaire de Model S à la  NHTSA. Le possesseur de la berline électrique s’est plaint d’un problème d’accélération incontrôlée. Il précise que son épouse a été la victime involontaire du fameux syndrome de l’accélération subite (déjà connu sur les Prius et Vel Satis) alors qu’elle sortait de chez elle. La grande berline électrique a ainsi terminé sa course dans un mur proche de la maison du plaignant. Tesla, fait comme les autres constructeurs dans une telle situation et se dégage de toute responsabilité dans cet accident. Le constructeur explique qu’il y a sur les Model S un système de sécurité empêchant la pédale d’accélérateur de dépasser soudainement les 92% de pression sur la dite pédale. Pourtant un ingénieur de la marque a analysé les données enregistrées  et elles montrent que la pression sur la dite pédale était passée quelques centièmes seconde de 18 à 100%, ce qui est, dans l’absolu, irréalisable par un « humain » normalement constitué.
Ce cas n’est pas le premier puisque fin mars dernier à Camarillo, une conductrice qui était en train de garer sa Model S a vu son automobile accélérer seule et brutalement avant de finir sa course dans un restaurant Lure Fish House.

Via TeslaMotors, LesEchos, AutobloGreen, NHTSA, GTSpirit.