Un peu comme du temps de la monarchie où il fallait être à la cour du roi, en cette année 2014, il faut discuter avec Tesla et son patron pour en être et, peut être accrocher le train de l’électromobilité ou, au minimum, être tendance.

Elon Musk Tesla Motors

Jolie consécration pour le constructeur automobile de la Silicon Valley qui naissait il y a un peu plus d’une décennie à San Carlos en Californie. Une bonne com’, un bon timing, des actionnaires et investisseurs riches et pas trop pressés par un retour sur investissement, de bons produits (esthétiquement et technologiquement) et un patron, Elon Musk, charismatique, séducteur et opiniatre ont permis à Tesla Motors de jouer très vite dans la cour des « grands ».

Cela a commencer il y a quelques années avec un accord de partenariat avec les grands noms de l’industrie automobile. D’abord Toyota puis ce fut le tour de Mercedes Benz mais c’est pas tout puisqu’on appris il y a quelques jours que BMW avait ouvert des discussions avec le constructeur de Palo Alto ayant pour thèmes la promotion de l’usage des VE et l’accélération du développement des technologies liées à ce que l’on appelle l’électro-mobilité. 

Restées dans un premier temps très discrètes ces discussions sont apparues au grand jour quand Elon Musk a annoncé l’arrivée et les premières implantations des Superchargeurs Tesla en Europe (dont la France) et qu’il a expliqué qu’il allait faire de l’Open Source ou plus simplement qu’il « offrirait » à d’autres constructeurs la possibilité d’utiliser une partie des brevets enregistrés par Tesla pour concevoir la berline Model S. Cette décision n’est pas sans arrière ,pensée et devrait contribuer à développer le marché de la voiture électrique et donc les profits de Tesla. 
Selon E.Musk, cette décision devrait permettre un développement rapides des interfaces d’utilisation et des systèmes de recharge des VE. Il estime également que ce choix technologico-économique pourrait permettre aider certains constructeurs à accélérer le développement de véhicules électriques ou de faciliter à d’autres l’accès au monde magique de la voiture électrique.

Nouveau venu à la table des discussions, Nissan qui est le producteur de la voiture électrique la plus vendue au monde et de l’histoire de l’automobile, la Leaf. Le constructeur japonais  se dit interessé par le son réseau de bornes de recharge Tesla et comme d’autres constructeurs pourrait, si les discussions aboutissent adopter le standard Tesla Motors en matière de connexion électrique aux dites bornes. Certains murmurent que Nissan pourrait aller au delà de l’affaire des simples bornes… A suivre. 

Pour rester chez Tesla, on apprend que le constructeur californien construira une usine en Europe lorsque ses ventes européennes atteindront les 160.000 ex/an. Par ailleurs l »entreprise pourrait ouvrir un centre de R&D au Royaume-Unis fin 2015 ou courant 2016. Enfin, Tesla devrait agrandir dans les prochains mois son usine d’assemblage située dans la région de Tilburg aux Pays-Bas. 

Tesla est aussi actif en France puisque la seconde concession de la marque vient d’ouvrir ces portes près d’Aix en Provence. Des concessions lyonnaises et bordelaises vont suivre dans les prochains mois ce qui devrait porter à 4 le nombre de points de vente et d’entretien Tesla en France d’ici à la fin d’année.

Nos confrères d’AutoPlus ont rencontré il y a quelques jours Olivier Loedel, directeur de Tesla en France et de nous rapporter quelques informations intéressantes :

– Les superchargeurs seront présents cet été sur l’axe Paris-Marseille et leur mise en service se fera courant juillet. Si l’on ne connait pas l’emplacement exact de ces superchargeurs, on apprend néanmoins qu’ils seront espacés les uns des autres de 200 à 250 km.
– Le SUV Model X dont les réservations vont bon train au niveau mondial entrera en production en début d’année 2015. La commercialisation effective en France débutera durant le dernier trimestre de 2015 mais ceux qui ont déjà réservé leur SUVE pourront normalement en prendre livraison dès la rentrée de septembre.
– La berline Model S en version 4WD devrait arriver sur nos marchés au même moment que le SUV Model X.
– L’objectif de vente de Tesla Motors pour 2014 au niveau est d’environ 35.000 unites (22.477 ex en 2013)pour cette année.
– Selon les éléments recueillis par AutoPlus, ce sont désormais quelques 150 Model S qui circuleraitent en France. 

Une belle session communication pour la jeune firme californienne et son patron E.Musk qui entre cette fois de plein pied dans le monde merveilleux de l’automobile avec l’espoir de faire avancer les choses (dans son sens) et de convaincre toujours un peu plus de clients et de constructeurs de le suivre dans la démarche vers l’électro mobilité. A suivre.

Via FinancialTimes, AntomotiveNews, AutoPlus, AP.