Il y a 10 ans, le milliardaire russe Nicolaï Smolenski rachetait le constructeur britannique et n’en faisait rien durant 8 ans.
Il y a 2 ans, nous apprenions la disparition de la firme de Blackpool.
Il y a une année, c’est un autre milliardaire, Les Edgar qui annonçait la renaissance et la mise en développement d’une nouvelle sportive TVR pour fin 2015.
Il y a quelques jours, nous en avons appris un peu plus sur l’avenir de la marque crée en 1947 par Trevor Wilkinson. 

TVR, le retour dans trois ans

Il semble que Les Edgar soit peut être allé un peu vite en besogne en annonçant une nouvelle TVR  pour le second semestre 2015. Il est fort probable qu’il ait sous estimé la tache et la difficulté de développer une voiture de sport. Aussi lors d’un entretien accordé à nos confrères anglais d’Autocar, Les Edgar s’explique et donne des précisions sur ses projets pour TVR.

On apprend tout d’abord qu’un nouveau centre de R&D TVR est sur le point d’ouvrir dans le sud de l’Angleterre, assez loin du Lancashire où est née la firme. Nous devrions découvrir cette nouvelle structure avant l’automne prochain si l’on en croit les informations. 

Pour découvrir la première TVR de l’ère Edgar, il faudra donc patienter un peu et regarder au delà de 2015 puisque Les Edgar parle d’une auto qui sortira des ateliers fin 2016 ou plus surement début 2017. Le patron de TVR d’expliquer : « Nous avons déjà détaillé les dessins du concept. Nous serons prochainement en mesure de commencer la construction d’un prototype statique ».
Au fil de la discussion on apprend que des choix techniques ne sont pas encore validés. C’est notamment le cas du chassis pour lequel les ingénieurs hésitent entre une structure tubulaire et une en fibre de carbone. Néanmoins les différentes propositions ont été étudiées et finalisées et il ne reste plus qu’à en entériner une ! Les « TVRistes » seront un peu tristes en apprenant que cette future TVR n’aura pas un moteur TVR (trop cher à développer, à fiabiliser – chez TVR on connait l’affaire -, et à produire) mais un moteur venant d’un grand nom du monde automobile sans qu’on en sache plus pour l’instant. Reste que ce bloc aura la touche TVR dans son agrément et ses performances. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour 2017, TVR ne travaille que sur un seul modèle afin de proposer aux amateurs une voiture au top ! Les autres modèles suivront au fils des ans si le succès est là. Sachez enfin que Les Edgar tient à ce que la future TVR soit construite entièrement en Grande Bretagne. Il explique que cela coûte un peu plus cher (à produire et à vendre) mais cela garantit une vraie qualité de fabrication et la fameuse « English Touch » que nous apprécions tous sur les sportives nées outre Manche. Edgar de finir en expliquant que TVR restera un artisan de l’automobile et que les quantités produites par la marque resteront peu importantes et réservées aux amateurs.

Via Autocar, Autoweek.