xlsport.0

Ce coupé sportif est l’étonnant croisement, mais aussi l’aboutissement, de plusieurs projets menés par le grand patron du groupe Volkswagen, Ferdinand Piëch. Voici la Volkswagen XL Sport qui marie de nombreux éléments du savoir faire du puissant groupe automobile allemand avec pour seul objectif le plaisir de la conduite.

Avec sa livrée bleue mate, ses grosses roues, son lien de parenté avec la XL1, cette nouvelle XL Sport ne laisse pas indifférent. Elle peut séduire ou elle peut paraitre « too much » mais quand on voit ce coupé, on se dit qu’il y a quelque chose de différent dans cette auto.
Si l’on veut pousser un peu loin le bouchon, on se dit que cette sportive associe le fameux « light is right » britannique, la technologie rigoureuse à l’allemande et le tempérament enjoué et séducteur d’une mécanique italienne. Quoi, diront certains, Volkswagen a racheté discrètement Alfa Romeo… Rien de tout cela et regardez bien sur les jupes latérales en fibre de carbone sur lesquelles il est écrit « Motore Ducati ».

Si la XL Sport reprend la physionomie de la XL1 et ses composants, elle en diffère sensiblement dans son apparence, ses dimensions et bien sur sa motorisation. Développée sur la plateforme de la légère XL1 (795 kg), la XL Sport a été élargie de 18 cm. Elle repose sur un empattement allongé de 20 cm pour plus de stabilité qui est associé avec des voies avant et arrière à la largeur identique. Par ailleurs, la XL Sport est aussi haute que la XL1 ce qui lui permet d’offrir un cockpit logeable. Le coupé intégre un aileron arrière mobile dont le mécanisme est emprunté à celui de la Lamborghini Aventador. La XL Sport profite de la structure mixte fibre de carbone/ armature en acier de la XL1 et d’une carrosserie faite en CRFP ce qui lui permet d’annoncer un poids limité de 890 kg. Même les sièges des passagers profitent d’une telle conception allégée. Les plus attentifs et les amateurs de la fibre de carbone apprécieront le soubassement de la voiture fait de la dite matière qui court de la lame de spoiler avant au diffuseur arrière en passant par les bas de caisse.
L’éclairage avant et arrière est assuré par des leds tant pour les feux diurnes que pour les phares ou les feux arrières.

Le coupé XL Sport avance les dimensions suivantes :

L : 4.291 m
l : 1.847 m
h : 1.152 m
Emp : 2.424 m

L’aérodynamique ayant été un élément important du développement, la XL Sport annonce notamment un très bon Cx de 0.258.
Le coupé repose sur une suspension typée sport à quatre roues indépendantes et des grandes roues  forgées en magnésium de 18 pouces de diamètre. Ces jantes chaussent du 205/40 R18  à l’avant et du 265/35 R18 à l’arrière. Quatre freins à disques en céramique ventilés et percés pincés par des gros étriers rouges assurent le ralentissement de cette Volkswagen sportive.

Motore Ducati, voilà une annonce qui fera plaisir aussi bien aux amateurs de mécaniques sportives et performantes qu’au motards qui connaissent bien les machines de la firme italienne qui est la propriété du groupe allemand depuis deux ans. La XL Sport est donc propulsée par le moteur 1.2 L V-Twin de la Ducati 1199 Panigale Superleggera dans une version optimisée grâce à une injection revue, deux injecteurs par cylindre, des soupapes en titane, un vilebrequin avec inserts d’équilibrage en tungstène qui permettent notamment d’offrir des montées en régime peu courantes dans l’industrie automobile.
Le magnésium est utilisé pour le système d’embrayage, les culasses et le carter d’huile du deux cylindres en V. Le refroidissement du moteur est assuré par les évents latéraux situés en arrière des portes et 5 petits volets mobiles gérés automatiquement situés sur le capot arrière. Ainsi la XL Sport peut pousser son bicylindre jusqu’à 11.000 trs/min. Ce moteur fort de 200 ch et 134 Nm transmet sa puissance aux roues arrière via une boite de vitesse à double embrayage DSG à 7 rapports. C’est une ligne d’échappement spécifique à deux sorties rondes qui assure la bonne respiration du moteur italien et aussi son chant qui va ravir les mélomanes.

xlsport.106

Le coupé Volkswagen revendique une Vmax de 270 km/h et annonce un 0 à 100 km/h abattu en à peine 5.7 secondes ce qui laisse augurer pas mal de plaisir et de sensations à son volant.

L’habitacle se pare de fibre de carbone, de sièges sport très fins recouverts d’alcantara et de tissu technique gris surpiqué de fil rouge. On notera la présence d’un combiné porte instruments numérique qui informe sur la vitesse mais aussi l’état de forme du 1199. Le petit volant sport à méplat est équipé de palettes pour la commande de la boite de vitesse et il s’habille de cuir gris cousu de fil rouge. De belles ceintures de sécurité de couleur rouge et un pommeau de levier de vitesse en bois massif complètent l’équipement de l’habitacle qui se veut sportif, simple mais ni austère ni froid. On remarque la présence d’une « poignée » de frein sur le levier de vitesse ce qui ne laisse aucun doute sur la destination sportive du coupé Volkswagen. On appréciera les portières à ouverture en élytre et les « e-Mirrors » qui remplacent les rétroviseurs extérieurs.

Pour découvrir la voiture en vidéo, c’est par là :

Voilà l’ensemble des données officielles disponibles pour l’instant au sujet de cette XL Sport qui s’annonce séduisante à plus d’un titre. Par contre si Volkswagen ne donne pas de tarification possible, il laisse clairement entendre qu’une série de 500 exemplaires de ce coupé (NDLA : le double de la production de la XL1)  pourrait assez vite prendre la direction du marché automobile européen et les garages des passionnés.

Tout cela sera à suivre dans les prochains mois surtout si l’accueil du public est favorable à ce coupé bleu et sport…

Via Volkswagen, Youtube.