Volvo XC90 Polestar couv'

Alors que vous avez du apercevoir ce jour les premières images du nouveau Volvo XC90 en version R-Design, nous vous proposons toujours plus, toujours mieux, toujours plus fort avec la découverte du XC90 Polestar.

Alors que la finition R-Design est uniquement un look et un niveau de finition, le XC90 s’annonce comme un possible concurrent au BMW X5 xDrive50i, au Porsche Cayenne à moteur V8, au Mercedes Benz GL500 puisqu’il se positionne au dessus du T8 Hybrid Plug-in en terme de puissance et de performances.

Bien sur le XC90 Polestar se reconmait immédiatement avec sa livrée caractéristique Bleu Rebelle et ses jantes alu Polestar disponibles en 21 ou 22 pouces chaussées en 285/40 R21 ou 295/35 R22. Les acheteurs auront le choix entre des jantes alu Silver ou Diamanté/Noir comme sur l’image. Sachez que d’autres coloris seront disponibles et on pourra choisir entre un toit couleur carrosserie ou noir brillant pour ceux qui en veulent plus !
Le XC90 Polestar adopte un kit aérodynamique qui comprend un bouclier avant revisité à l’aspect plus sportive, des bas de caisse spécifiques, un pare choc arrière redessiné qui intègre une jupe (en FDC) en forme de diffuseur encadré par deux jolies sorties rondes d’échappement. Pour parfaire son look de grand sportif scandinave, le XC90 abandonne les pièces chromées, les rails de toit au profit d’une finition noire pour la calandre, l’habillage des vitrages et les coques de rétroviseurs. Les vitres surteintées sont un peu plus foncées que sur les versions normales.

XC90 Polestar Avant

L’habitacle devrait profiter de nouveaux sièges Sport développés avec Polestar à partir des sièges de série. Avec cette version Polestar, le XC90 n’est plus un 7 places mais un 6 places avec 6 sièges individividuels. Une sellerie mixte bi-matière Alcantara gris/cuir Nappa noir avec surpiqures Bleu Rebelle habille les sièges, le tableau de bord et les contreportes. Le ciel de pavillon et les montants sont habillés d’Alcantara noir. Le nouveau volant sport est recouvert de cuir noir cousu avec du fil bleu assorti à celui des sièges.
Différents inserts seront proposés aux clients qui pourront ainsi choisir entre une laque noire brillante, de l’aluminium bouchonné (avec des micros logos Volvo) ou de la fibre de carbone bleutée. Pommeau de levier de vitesse, pédalier en alu massif, seuils de portes en alu rétro-éclairés bleu et des beaux surtapis bien épais avec logo Polestar seront aussi de la partie.

Il fallait s’y attendre, car pour le coup Polestar délaisse les motorisations 4 cylindres T6 et 4 cylindres Hybride T8 pour remettre au gout du jour le L6 3.0 L Turbo B6304T4 que nous avions découvert sur la S60 Polestar Concept. Ici il reprend presque les mêmes caractériques que dans la berline à savoir une puissance de 508 ch à 6500 trs/min et un couple moteur légèrement plus important puisqu’il passe de 575 Nm à 600 Nm toujours au régime de 5500 trs.
Ce bloc moteur est associé non pas à une BVM6 mais à la nouvelle BVA8 du XC90 reprogrammée pour plus de spontanéité et de vigueur quand cela est nécessaire. La BVAS8 peut être commandée par des palettes en fibre de carbone positionnées à l’arrière du volant sport. La ligne d’échappement en acier inoxydable est nouvelle et dispose d’un réglage à deux positions de sa sonorité.

La transmission est bien évidemment intégrale avec le système Haldex Gen4 XWD avec différentiel arrière Haldex E-LSD. Le XC90 Polestar profite d’un suspension surbaissée de 30 mm, d’amortisseurs Öhlins réglables et de ressorts plus fermes. Les barres stabilisatrices sont plus grosses (+3 mm de diamètre) et plus rigides). Polestar a profité de l’occasion pour recalibrer la direction afin de la rendre encore plus réactive en conduite dynamique.
Le système de freinage a, comme sur S60 Polestar, été développé en collaboration avec Brembo et on retrouve des disques ventilés et percés de 400 mm à l’avant et 380 mm à l’arrière. Ils sont pincés par des étriers fixes à 6 pistons à l’avant et 4 à l’arrière. En cours de vie, le XC90 Polestar pourrait recevoir , en option, des freins en céramique encore plus performants. Bien sur toutes les assistances électroniques de la version standard sont de la partie mais l’ESP et le TCS dispose de trois réglages qui permettent de libérer le caractère joueur de ce modèle.

XC90 Polestar Arrière

Bien sur pas d’indication officielles des performances mais si la VMax est autolimitée de série à 250 km/h, Polestar peut libérer la bête pour lui faire toucher les 287 km/h. Ce SUV sportif liquide l’exercice du 0 à 100 km/h dans un temps proche des 4.6/4.7 secondes ce qui le place, par exemple entre une X5 50i et X5 M.

Reste maintenant à espérer, si on est amateur du genre gros SUV sportif, que Polestar se penche réellement sur le berceau du XC90 New Gen afin de lui donner un peu plus qu’un « banal » 4 cylindres 2.0 L fut-il suralimenté par un turbo et un compresseur. Alors pourquoi pas ?

NDLA : le sujet sur le vrai XC90 R-Design sera en ligne avant le week end.

Crédits illustrations : Khalil B pour Blogautomobile ( http://www.virtuel-car.fr/ )