La Zero SR/F se révèle.

Le dashboard de la Zero SR/F

Zero Motorcycles – dont vous commencez à entendre parler au moins par ma faute – vient d’annoncer le modèle SR/F qui le propulse dans la cour des grands.

La Zero SR/F dans un rouge qui nous rappelle Honda

Quand je dis des grands, ça marche dans tous les domaines: puissance & prix en font partie. En effet la SR/F arrache aussi bien le pavé que les euros de votre porte monnaie mais on va en reparler.

Chez Zero, il y avait jusqu’à présent 5 gammes :

  • la S / SR – roadster
  • la DS / DSR – trail
  • la FX – enduro
  • la FXS – supermot

La SR/F c’est un nouveau modèle de type roadster qui vient donc étoffer la gamme avec de sacrés changements au programme. Là où les modèles précédents avaient beaucoup en commun, la nouvelle venue elle .. accumule les exclusivités.

Le moteur, la batterie et la charge

Fers de lance de la marque, ils sont conçus maison.

Moteur, action (je sais c’est nul)

Commençons par le moteur [électrique] qui anime la bête. Si je vous dit ZF75-10 (c’est son nom et ZF ça veut dire Z-Force) ça ne vous parle pas n’est-ce pas? Mais si je vous dit qu’il délivre un couple de 190 Nm et 110 chevaux, peut être que les chiffres ont plus de sens?

Pour comparer, le dragster qu’est la Ducati Diavel 2019 développe “seulement” 129 Nm.

Il permet de monter jusqu’à 200 km/h mais comme vous respectez les limites de vitesse vous ne vérifierez jamais n’est-ce pas? Parmi les autres chiffres qu’on ne vérifiera pas il y a aussi les 900 ampères du contrôleur de cette moto.

A noter, ces performances réservent cette moto aux possesseurs du permis moto A (et non A2 ou A1).

Il est refroidi de façon passive donc aucun bruit de ventilateur ne viendra déranger le calme. Et le contrôleur & le moteur savent faire du freinage régénératif ce qui agit comme un frein moteur venant recharger la moto.

La transmission de la puissance du moteur à la roue arrière se fait directement par une courroie en carbone ce qui ne change pas trop des autres Zero. Pas de boite de vitesse ou de transmission.

La batterie

Pour faire fonctionner ce joli monde il faut une batterie (ou une très longue rallonge électrique) et c’est là qu’intervient la ZF14.4. C’est la même capacité que pour la moto que l’on a récemment essayé mais Zero indique l’avoir retravaillée.


L’autonomie annoncée est de 260 km en ville (sans extension de batterie). En ajoutant le Power Tank (qui prend la place du coffre de réservoir), on atteindrait 320 km!

bien sur qui dit Batterie dit Recharge ce qui me permet une transition merveilleuse:

La charge, ou les options de charge

Là où les précédentes Zero intégraient nativement un chargeur 1.3 kW qui permettait de charger sur une prise secteur à la maison, la SR-F est équipée d’un chargeur 3 kW en version standard (oui il y a en fait deux version de la moto) et de 6 kW en version Premium.

Modèle StandardModèle Premium
Chargeur 3 kW intégréChargeur 6 kW intégré
4h pour 95% de charge, 4.5h pour 100%2h pour 95% de charge, 2.5h pour 100%
Avec l’option Rapid Charge, 1h et 1.5h respectivementAvec l’option Rapid Charge, 1.3h et 1.8h respectivement

La charge se fait avec un connecteur de Type 2 (Mennekes) et là .. il faut faire une croix sur la charge facile à la maison (sauf à acheter un adaptateur séparé) sur une prise domestique.

Zero commercialisera son adaptateur Type F vers Type 2 (vendu en Europe, offert aux USA allez savoir pourquoi) .. qui je crois coutera 525 euros. Aie.

Aussi donc côté charge, on a le modèle de base avec 3kW et le Premium à 6kW. Ces chargeurs – qui sur les anciens modèles étaient situés sous la batterie – sont ici 2 emplacements au dessus du pack de 14.4 kW. Sur une 3kW, on a donc 1 module sur 2 d’occupé et sur la 6, 2 sur 2.

Il est possible de passer à 9 ou 12 kW (3 à 9 si version Standard, 6 à 12 si Premium) de capacité de charge en payant une option à 3000 euros qui vient condamner le coffre de la moto.

Pas de CCS en vue sur la Zero contrairement à la Harley.

La connectivité de la moto (présentée plus loin dans l’article) permet de gérer des programmes de charge ainsi que de gérer des objectifs de recharge (par exemple si on ne veut pas charger à 100%) et de trouver des points de recharge.

Le châssis, les suspensions et les freins

Le châssis en treillis tubulaire est fait d’acier avec pour la roue arrière un bras oscillant dont la rotation se fait “autour” de l’axe du moteur est propre à cette Zéro.

Côté suspensions, la partie est toujours assurée par Showa, 43mm à l’avant et ajustable. C’est légèrement plus gros que celles de la “S” (41mm).


A l’arrière , l’intégration est assez belle et là encore du Showa avec précharge ajustable.

Quand il faudra vous arrêter, ce sont les freins J.Juan (double disque 320mm à l’avant) qui vous viendront à l’aide mais eux même auront le droit à l’intervention de l’électronique Bosch.

En effet la Zero SR/F embarque le système Bosch Motorcycle Stability Control. Celui ci évalue énormément de paramètres (l’angle de la moto, la vitesse, la pression appliquée sur les freins) pour veiller à la stabilité de la moto. C’est assez bien expliqué ici :

Vidéo un peu ancienne présentant Bosch MSC sur moto thermique

C’est vraiment une des choses qui manquait à Zero. Ce système s’occupe de l’ABS en ligne droite, du traction control (TCS / DCT) mais aussi l’aide au freinage en virage ainsi que le drag torque control.

OS, Instrumentation et connectivité

Zero entend bien battre Harley Davidson au jeu de la moto connectée en répétant à qui veut l’entendre qu’ils auront la première moto électrique “disponible” qui sera connectée. Bon c’est bien de se jeter les fleurs mais vos petits amis fabricants de scooters comme GoGoro et NIU le faisaient avant vous.. ^^

ZM indique avoir développé son propre système d’exploitation pour la moto, nommé “Cypher III”.

La Zero intègre un système de la société Starcom pour la communication GPS & data. Qu’est-ce que cela veut dire en français? Vous pouvez communiquer avec la moto et elle avec vous pour : les alertes & le statut de la moto, les réglages & état de recharge, l’envoi d’infos sur vos trajets ainsi que les mises à jour logicielles.

Le tableau de bord

Côté interaction avec le conducteur, un écran de 5 pouces TFT est présent sur ce nouveau véhicule.

La nouvelle application pour smartphone de Zero permet de créer ses propres modes de conduite, ses tableaux de bord, ses réglages de charge et aide à trouver une station de charge, partager les trajets effectués et vos stats.

Là où les autres modèles de la marque permettent un seul mode custom et 2 modes prédéfinis , la nouvelle SR/F propose 10 modes custom et 4 modes prédéfinis : Street/Eco/Sport/Rain et dans ceux-ci on peut choisir parmi quatre modes d’action du système Bosch.

Une petite vidéo sur la partie tech:

Prix et disponibilité

La Zero SR-F “Standard” (chargeur 3kW) s’affiche à un généreux 20 690 euros TTC tandis que la version Zero SR-F Premium elle se fait désirer à 22 890 euros.

La Premium a pour différences: un chargeur plus rapide, un petit saute vent/tête de fourche, des poignées chauffantes et des embouts de guidon alu.

La moto est disponible en deux couleurs :

La moto devrait être disponible vers Avril de cette année.

J’essayerai d’étoffer cet article avec plus d’informations et de ressentis.