Essai Nouvelle 308: Die Kompakte !

Photo DSC4523 600x399 Essai Nouvelle 308: Die Kompakte !

Ca y est, en Europe la guerre est déclarée! Mais pas de panique, il ne s’agit que d’une guerre commerciale sur le segment C du marché automobile où règne l’hégémonique Golf. Avec l’arrivée de la nouvelle Peugeot 308 sur le champ de bataille des compactes européennes, les lignes risquent bien de bouger, et le podium des vainqueurs se renouveler … enfin ! Lisez ci-dessous mon essai de Die Kompakt, la compacte du Lion, pour vous en convaincre … ou pas.

 

Après une convention de lancement à Berlin ( sic), c’est en terre sochalienne, son berceau, que la marque Peugeot a choisi d’inviter quelques 800 journalistes ou blogueurs européens à la rencontre d’un modèle crucial dans sa reconquête de parts de marché, la nouvelle 308.

Premier constat, après une 208 assagie et en retrait par rapport à une 207 un peu trop forte en gueule, la nouvelle 308 enterre définitivement les excès de style qui, après le génial coup de crayon de la 206, ont fait des Peugeot qui ont suivi de simples caricatures d’elles même . Peugeot qui, jusqu’alors, n’avait jamais réutilisé la même appellation commerciale pour deux modèles différents, réussit un tour de maitre dans cette résurrection de la 308. L’époque Welter pour qui j’ai beaucoup de respect et d ‘admiration fait désormais partie du passé, Gilles Vidal a fait table rase des projets de Gallix et avec enfin toutes les commandes en main, il opère une rupture de style salvatrice pour la marque. Pour moi la nouvelle 308 est la première vraie descendante du concept SR1, bien plus que la 208, commencée par l’équipe de design précédente et trop joufflue pour porter élégamment les nouveaux codes stylistiques du Lion.

Deuxième constat, si elle est apparue fade sur les illustrations de la presse spécialisée et à peine plus intéressante sur les premiers clichés officiels, la nouvelle 308 réussit en réalité à capter le regard des plus sceptiques grâce à une robe à l’équilibre et la coupe impeccable. La séduction opère de suite, bien plus en tous cas que sur simple papier glacé. Vidal a compris qu’une Peugeot doit être dotée d’une élégance certes discrète, mais sûre et son interprétation de la compacte au Lion est une vraie réussite.

La sobriété de ses lignes fait écho à une réduction drastique de sa masse sans que cela ne perturbe la belle qualité perçue ou l’impression de robustesse . Certes, la nouvelle 308 a tout d’une Golf, mais sur de nombreux points elle fait mieux qu’elle ! En tous cas elle semble bien décidée a lui rendre coup pour coup et ne rien lui épargner pour gravir les marches qui éloignent encore Peugeot du podium européen.

 

Photo DSC4168 600x399 Essai Nouvelle 308: Die Kompakte !

 

 

Photo DSC4532 600x204 Essai Nouvelle 308: Die Kompakte !

 

 

Prendre les commandes de la nouvelle 308 c’est découvrir de nouvelles sensations de conduite grâce au concept d’ i-cockpit développé par Peugeot.  Le pilote est très confortablement assis face à un porte instrument raffiné, implanté en position haute au-dessus d’un volant à la jante épaisse et au diamètre réduit. L’expérience de conduite inédite de la 208 trouve ici une nouvelle dimension, plus aboutie en ergonomie, en style et en qualité d’assemblage. La console centrale surélevée et enveloppante ponctue une expérience de conduite unique et évidente. J’en ai interrogé du monde au sujet de cette position inédite du porte instruments au dessus du volant. Des femmes, des hommes, des jeunes, des moins jeunes, des petits(tes) et des grands(es), des minces et des fort(tes), c’est curieux, je n’ai trouvé personne pour corroborer les propos des journalistes qui citent systématiquement dans les défauts de la 208 et désormais de la nouvelle 308, la position de conduite et le manque de lecture de l’instrumentation. Je n’ai toujours pas compris comment ils conduisent pour ne rien voir des compteurs quand le volant est placé en hauteur et en profondeur à leur aise … ( allongés? debout? de côté? sur le ventre ou sur le dos?). Pour ma part saisir le volant de la nouvelle 308 c’est ne plus vouloir le lâcher !

 

 

Hormis quelques bizarreries tel l’accoudoir central qui sert plus de pince-doigt que d’équipement de confort, il est difficile de mettre la nouvelle 308 en défaut sur sa qualité de fabrication. Le design intérieur très flatteur est mis en valeur par des ajustements soignés. Les plus exigeants pourront regretter que le bloc reliant la console centrale à la tablette tactile soit en matériaux durs alors que par ailleurs, les plastiques moussés recouvrent toute la partie haute de la planche de bord, même jusqu’au pare brise là où il nous est pourtant difficile voire inutile d’aller poser les doigts … J’ai beaucoup apprécié le raffinement des compteurs mais aussi des aérateurs, et des rares commandes push. Rares car Peugeot a centralisé beaucoup de commandes sur la dalle tactile 9,7 » : climatisation, aides à la conduite, multimédia, navigation et téléphonie entres autres … C’est sans doute trop pour ne pas s’y perdre et je pense que de belles commandes de clim’ plus intuitives implantées sous l’écran auraient simplifié la vie du conducteur obligé de passer de menus en sous menu pour faire varier le débit d’air souhaité dans l’habitacle … La modernité n’a pas que du bon, le tout tactile a ses limites.

L’habitabilité correspond aux moyennes de la catégorie sauf le coffre qui détient le record du segment! Son accès est aisé, large et bas, le seuil de chargement culmine à 691mm.

Si Peugeot annonce que l’entrée de gamme 3 cylindres essence disposera de l’essentiel (!) à 17.800€, le raffinement électronique ( assistances à la conduite, feux Full LED, écran tactile géant, HI-FI et autres appli connectées) seront bien sûr réservées au haut du panier. Le cœur de gamme qui sera probablement représenté par la version e-HDI 92 ch ne dépassera pas les 25.000€ en équipement standard.

Les essais route m’ont permis de goûter à deux des moteurs présents sur la carte de lancement de la nouvelle 308 : en essence le 1.6 THP 125 BVM6 et en diesel le 1.6 e-HDI 115 BVM6. Sans surprise on retrouve sur ces deux blocs les caractéristiques propres à de telles motorisations, le couple généreux pour le diesel et le silence et le fun pour l’essence. Le plus bluffant vient du compromis confort-tenue de route qui place la nouvelle 308 au meilleur niveau du marché. Bon sang ne saurait mentir comme on disait autrefois, la 308 n’est pas une lionne pour rien : cette féline distille un plaisir de conduite rare allié à un niveau de confort très satisfaisant.  Avec une longueur de 4,25, Peugeot annonce la 308 comme la berline la plus compacte de son segment, et c’est aussi la plus légère ( moins 140 KG par rapport au modèle remplacé) ! Basse et dotée de porte-à-faux avant et arrière réduits grâce à la nouvelle plateforme EMP2 ( Efficient Modular Platform 2) , les roues sont placées aux « quatre coins », ne cherchez plus, la recette du plaisir de conduire est là ! Sa plus grande rivale, la Golf est aussi dotée de grandes qualités dans ce domaine, mais la Peugeot est plus latine et dans sa forme et dans son fond. Personnellement mon choix est fait, la nouvelle 308 dépasse la Golf 7 au chapitre du plaisir et aussi du style. J’espère au moins que pour se défendre la Volkswagen dispose d’un système de navigation plus efficace que celui qui équipait nos voitures d’essai car ce GPS nous a plusieurs fois planté dans les lacets de la route des Crêtes. Trop lent et imprécis il nous a presque donné le tournis à force de demi-tours intempestifs ! Heureusement que les Vosges offrent des routes et des paysages magnifiques, jamais je ne me suis plaint de rouler plus que prévu à cause des erreurs de navigation. Il n’empêche qu’on a loupé certaines animations comme les tests du Driver Assistance Pack faute d’être arrivés à l’heure …

Photo DSC4205 600x399 Essai Nouvelle 308: Die Kompakte !

 

Comme la 106 en son temps, la nouvelle 308 c’est une Surprise de Taille par rapport au modèle qu’elle remplace. Et son tempérament sûr et dynamique font d’elle un Sacré Numéro comme la 205. Vous l’aurez compris, en faisant honneur à ses « ancêtres », la 308 est une vraie Peugeot et face à la concurrence cette qualité pourrait bien être son meilleur atout !

En piste pour l’essai à priori sans passion d’une nouvelle Peugeot, je suis revenu avec l’agréable sensation d’avoir été cueilli par une compacte très réussie, bien plus pétrie de grandes qualités que de petits défauts. En quittant ces deux jours d’essai en Franche Comté, je n’étais pas loin de me dire que j’avais trouvé la compagne compacte idéale. Avec la nouvelle 308, Peugeot abat des armes capables de faire de l’ombre à la star incontestée et presque arrogante du segment. Ne cherchez plus, sur le segment C, la meilleure synthèse actuelle est française, Peugeot commercialise Die Kompakte depuis le 12 septembre. Ceci n’est pas une publicité , c’est un coup de cœur !

 

 

Merci à la sympathique équipe Peugeot pour son accueil et sa disponibilité pendant ces deux jours d’essai dans la région de Sochaux.

Photos : Adrien SENE pour blogautomobile.fr  ( Bravo et merci Adrien !)

Photo DSC4238 600x399 Essai Nouvelle 308: Die Kompakte !