… et bien nous les avons !

TOP GEAR FRANCE 2015

 

Ils sont nombreux ceux qui, depuis plusieurs mois, ont été auditionnés, castés, repérés pour prendre les rênes au printemps prochain de la première saison de l’émission Top Gear Gear « made in  France » qui produite et diffusée par RMC Découverte. 

Si, ici à Blogautomobile, nous n’avons pas été contactés (NDLA : nous sommes d’ailleurs pas là pour ça !), bon nombre de nos amis et confrères du web automobile ont été soumis « à la question » et aux auditions lancées par la chaine de télévision. Certains d’ailleurs ont du y mettre tout leur talent, leur volonté et leurs compétences mais ce sont finalement fait hélas recaler, c’était pour mieux laisser la place à au trio de choc à la française qui va devoir nous faire aimer l’automobile et l’humour sur ce brûlant sujet qui nous intéresse tous. Exit aussi quelques « pointures » du monde de la TV et du sport automobile puisque C.Dechavanne, A.Debanne et A.Vatanen n’ont pas été retenus en deuxième semaine.
Ainsi donc il n’y aura pas de « ch’ti pépère dans sa vroumvroum », ni même de champion du monde sur RMC Découverte !

Plutôt que de faire des longs discours, je vous propose de découvrir le trio de choc « topgearesque » à la française :

Bruce Jouanny (36 ans) : surement notre cochon d’inde…

Philippe Lellouche (48 ans) : the boss

Yann Larret-Menezo (49 ans) : dit Le Tone (notre cap’tain slow en quelque sorte)

Bruce Jouanny est un pilote au parcours éclectique. Philippe Lellouche est un acteur, réalisateur qui connait la TV puisqu’il a officié par le passé comme reporter sur TF1 puis un temps sur France. Enfin Yann Larret-Menezo, dont le nom ne vous dit peut être, qui est le rédac’ chef du magazine et du site Intersection mais aussi musicien et, je crois, dessinateur.
Bien évidemment, nous aurons notre Stig en version française… mais restera encore une fois le mystérieux pilote blanc au coup de volant assassin et à la trajectoire tirée au cordeau pour aller chercher le meilleur chrono.

Une équipe hétéroclite faite de membres qui ne se connaissaient pas il y a peu mais c’est peut être ici que tient la rançon du succès. Car pour cette équipe il va falloir faire aussi bien, aussi fort que les britons tout en étant différent pour séduire le téléspectateurs qui vont suivre l’an prochain les 10 premiers épisodes de 52 minutes de cette première saison de Top Gear à la française.

Bonne route à eux et attention aux dérapages !

Via RMC Découverte.
Crédit photo : RMC Découverte (page FB).