Je commence par cette image d’une Alfa Romeo 4C Definitiva en livrée Martini Racing car l’allure générale avec kit aérodynamique façon DTM avec grosses ailes, aileron imposant en fibre de carbone et jantes alu O.Z blanches est un joli clin d’oeil aux Alfa Romeo 155 V6 TI de la grande période du constructeur milanais dans le fameux championnat.

Alfa Romeo 4C Definitiva par LAZZARINI DESIGN.9

L’affaire n’a bien évidemment rien d’officiel (Alfa travaille actuellement au développement de la 4C Quadrifoglio Verde et vu la situation actuelle du constructeur milanais, c’est déjà bien suffisant !) puisqu’on doit cette 4C Definitiva à Lazzarini Design Studio, une entreprise romaine qui fait dans la création, la personnalisation, le tuning haut de gamme (pour voiture, moto, bateau) et les produits divers et variés.

Dernière réalisation (ou proposition pour être plus juste) de l’officine italienne, l’Alfa Romeo 4C Definitiva développée en collaboration avec les américains d’Hennessey qui interviennent pour toute la partie mécanique et les liaisons au sol.

Alfa Romeo 4C Definitiva par LAZZARINI DESIGN.0

Revenons au coupé italien pour faire le tour du propriétaire et découvrir que de la 4C de base, bien loin nous sommes ! Si le chassis, la cellule habitable et la carrosserie sont globalement conservés, on observe de grosses évolutions du style puisque la milanaise se pare d’une tenue très sportive faite d’un nouveau bouclier avant imposant, aéré et très sportif dans son apparence. Lame de spoiler en fibre de carbone, grandes grilles au niveau des prises d’air finissent la face avant qui est élargie par de grosses extensions d’ailes qui font gagner une dizaine de centimètres à la largeur de l’auto. Un ensemble bas de caisse-déflecteur en fibre de carbone relie les ailes avant aux ailes arrière qui, elles aussi sont méchamment étirées pour mieux accueillir les grandes roues en 19 pouces à l’Av et 20 pouces à l’Ar (des O.Z Racing Superturismo WRC dans le cas de la version Martini Racing).
La partie arrière est entièrement revue avec une aération grillagée derrière le moteur, un nouveau bouclier qui accueille un imposant diffuseur et deux très grosses sorties d’échappement centrales. La sportive s’équipe d’un imposant aileron courbé en fibre de carbone mais il semble qu’un modèle moins imposant soit disponible sur demande. La lunette arrière laisse place à des persiennes en fibre de carbone ou en polycarbonate et le capot arrière disparait au profit d’un ensemble mobile comme on en trouvait dans les années 80 sur les… Lancia 037 Gr B déjà aux couleurs Martini.
Les attentifs auront remarqué la présence d’une prise d’air sur le toit destinée à alimenter en air frais le V8 turbocompressé.

Si Lazzirini propose quelques livrées sportives qui rendent hommage au glorieux passé sportif des marques du groupe Fiat, l’officine romaine offre de nombreuses présentations qui associent peintures métallisée, peinture mate, fibre de carbone apparente ou la combinaison de deux finitions avec différents jeux de jantes.

Une fois l’effet bête de course digéré, il faut soulever l’imposant capot arrière en FDC pour découvrir que le « petit » L4 1750 TBI a disparu au profit d’un… bloc Ferrari revu et méchamment modifié par Hennessey qui a retravaillé l’ensemble. Exit donc le 1750, place au 4300 ou plus simplement le V8 4.3 L (Ferrari 430 ? California ?) mais dans une version suralimentée par deux turbocompresseurs. Au programme, des performances de tout premier plan pour ce V8 qui annonce 738 ch à 8400 trs/min et un couple moteur de 720 Nm à 5600 trs.
Ce moteur implanté comme dans la Ferrari  (position longitudinale centrale) est associé, non pas à la boite robotisée Alfa Romeo, mais à une évolution renforcée de la boite F1. Bien entendu le train arrière est entièrement nouveau pour la 4C mais assez proche de celui qu’on peut trouver sur la supercar de Maranello.

Pour l’instant nous n’en savons guère plus au sujet de cette 4C Definitiva mais on peut ajouter que Brembo est dans le coup grâce à un système de freinage spécifique avec des gros étriers à 6 pistons et des disques aux diamètres augmentés.

Kit carrosserie + gros moteur + ensemble berceau moteur/train arrière plus imposant = plus de poids
L’Alfa Romeo 4C Definitiva malgré la présente abondante de la fibre de carbone forcit un peu puisqu’elle revendique désormais une masse de l’ordre de 955-960 kg mais cela ne l’empêche pas d’annoncer un rapport poids/puissance de 1.3 kg/ch ! Rien que ça…

Lazzirini Design n’annonce pas de Vmax mais elle se situe probablement bien au delà du raisonnable et des 300 km/h. On apprend toutefois que le coupé italien plie l’exercice du 0 à 100 km/h en 2.6 secondes et abat le quart de mile en 9.5 secondes avec une vitesse de passage de près des 220 km/h.

Alfa Romeo 4C Definitiva par LAZZARINI DESIGN.8

On ne sait rien ou presque au chapitre des équipements et des évolutions prévues pour l’habitacle mais il semble toutefois que de nouveaux baquets plus performants et confortables que ceux de série soient au menu accompagnés de harnais de sécurité. Pour le reste, Lazzarini Design dit vouloir laisser aux acheteurs le choix de leur intérieur et de sa finition.

Sachez enfin que le préparateur italien parle d’un prix de base de l’ordre de 250.000€ pour cette 4C Definitiva mais on ne sait pas si ce prix est TTC ou HT et avec ou sans la Ferrari qui doit servir de nourrice pour le moteur, la transmission et le train roulant arrière. Si Lazzirini et Hennessey parviennent à séduire rapidement un ou plusieurs acheteurs de chaque coté de l’Atlantique, le premier prototype pourrait prendre la route avant l’été prochain.

Alfa Romeo 4C Definitiva par LAZZARINI DESIGN.10

Une chose est sure, cette 4C Definitiva fait oublier la future version QV et ses 270-275 ch mais aussi la version du Pogea Racing forte de seulement 415 ch… A suivre ou pas !

Via Lazzarini Design Studio.