On doit cette illustration (ou élucubration ? digression ?) à Theophilus Chin qui nous présente cette variation milanaise sur la base de la Dodge Dart. Si le travail est réussi, on est beaucoup plus dubitatif sur cette Giulia qui ne dit pas son nom. D’ailleurs elle devrait être énormément revue (face arrière, habitacle) pour devenir une vraie Alfa Romeo milanaise… ou au moins italienne.  Et puis faire une Alfa Romeo en partant d’une Alfa transformée à la façon américaine cela a t-il du sens, pas sur ! Les alfistes mais aussi les simples acheteurs pourraient-ils marcher dans une telle combine, rien n’est moins sur et surtout souvenez vous de l’Arna, de l’Arna, de l’Arna….

Via T.Chin.