Lorsqu’apparait en 1984 le tandem Maestro/Montego, British Leyland qui devient Austin Rover espère réussir un bon coup et se refaire une image avec ces successeures des Ital Morris, Austin Ambassador et Allegro. Lancé en 1977, le développement du projet LC10 qui donnera les deux autos prendra 7 ans avant d’aboutir à celles que les anglais voient à l’époque comme la « Golf anglaise » (la Maestro) et la mangeuse de Vauxhall Cavalier ou de Ford Sierra (la Montego).

mg_montego_turbo_1

Le début des années 80 voit aussi l’arrivée de Triumph Acclaim et 1984 verra son remplacement par la Rover 200 développée sur la base de la Civic comme l’Acclaim (le tandem Maestro/Montego est développé sur une plateforme 100% anglaise). On ajoutera la Metro, les évolutions des Rover SD1, ça bouge donc chez Austin Rover au commencement des eighties et la berline Montego est dans le mouvement. Austin Rover estime que cette berline tricorps populaire est une des clefs du succès avec sa gamme de motorisation assez étendue (de 1.3 L à 2.0 L Turbo sans oublier le diesel à injection directe), ses nombreux niveaux de finition (L, HL, HLS, Vanden Plas, MG).

La Montego aura une carrière honnête mais guère plus et elle va vite pâtir de la comparaison avec les Rover de l’ère Honda à la finition de bon niveau et aux motorisations fiables et performantes. Au bout du compte, en 10 ans de carrière ce sont 569.000 exemplaires de cette berline de 4.47 m de long qui auront été produits. Près de 77% de la production a été vendue au Royaume Uni même si dans les années 90, la Montego est l’une des voitures les plus délaissées (revente, reprise, abandon) de Grande Bretagne. Cette Montego est tellement mal aimée qu’elle en devient rare puisqu’il y a quatre ans, moins de 8500 exemplaires circulaient encore outre Manche.

Chez nous le succès sera très discret même si les versions MG EFi, MG Turbo puis le break 7 places à moteur diesel ont connu quelques mois de gloire… Pour les amateurs d’anglaises « youngtimer », sachez que les versions les plus recherchées et les plus côtées sont les 1.6 L et 2.0 L Vanden Plas et MG EFi et Turbo… Oubliez les versions 1.3 HL ou 1.6 HLS avec vitres électriques, compte tours, et sièges en velours !

austin Montego HL par Richard Gelder

Pour votre culture automobile, sachez que la Montego fut vendue en Europe continentale, en Nouvelle Zélande, en Inde, à Taiwan, à Trinidad et Tobaggo et en Chine (via FAW puis Etsong)

Pour le plaisir de faire un retour dans les années 80, deux vidéos qui mettent en scène la Montego. D’abord un petit film sur la façon de commercialiser la berline (c’est quasi digne des Monty Python !), puis l’essai présentation de la version MG Turbo ph1 (avec carbu) par le pilote Steve Stoper.

Quand elle quitte le marché en 1994, l’Austin Montego laisse la place à une… Rover, excellente 600 construite sur la base de la Honda Accord. Cette Rover signe la fin d’Austin ou presque (il ne reste que la Mini) et la présence du constructeur japonais qui fournit les 200, 400, 600 et 800. Seule la Rover 100 est encore une descendante de la période British Leyland-Austin Rover puisqu’il s’agit de la vieillissante Metro restylée et rebadgée…
Ci dessous la dernière Montego produite signée par tous les ouvriers qui l’ont fabriqué et qui se trouve au British Heritage Motor Centre de Gaydon.

Montego -la dernière produite

Via Youtube, ARonline, M&MOwnersClub, BCMGOC.