Pour le lancement du nouveau Qashqai, Nissan voit les choses en grand et investit le toit du Publicis Drugstore pour une expérience de rooftopping.

Mercredi 15 janvier, 19h : rendez-vous est donné par Nissan à de très nombreux convives de tous horizons pour découvrir, pour la première fois à Paris, la nouvelle génération du crossover Qashqai. Et pour marquer des esprits, c’est sur la « plus belle avenue du monde » autoproclamée qu’est celle des Champs-Elysées, plus précisément à une des adresses les plus courues, au Publicis Drugstore, que cela se passe. Ultime détail : le Qahsqai II est à découvrir… sur le toit !

Le rooftopping, ou « toiturophilie » ainsi qu’en parle le Québecois Président de Nissan France Pierre Boutin, salué par le P-DG de Publicis-Omnicom Maurice Lévy au cours de la soirée, est le fait de se promener sur les toits et de prendre des photos au sommet d’immeubles. L’objectif est de montrer le vertige du vide, la sensation d’infini espace au-dessus des gratte-ciels, et la capacité à dominer l’environnement urbain. Soit, à peu de choses près (!), ce que doit susciter l’expérience de conduite d’un Qashqai : position haut-perchée, grande vision etc.

Au cours de cet événement, les photos de 4 artistes toiturophiles sont exposées : Aurélie Curie, Taran Cypher, Tom Ryaboi, Andrew Tso. Respectivement Sud Américaine, Australien, Canadien et Chinois, tous sont jeunes (de 22 à 34 ans) et se sont pris de passion pour ces prises de vue extrêmes… en des lieux pas toujours autorisés ! Mais leur succès vaut postérité, et leur talent de rooftoppers commence à être reconnu, notamment au travers de ce type d’exposition soutenu par Nissan.

Avant de découvrir la voiture, on découvre les quelques photos de l’exposition, visionnables aussi sur des iPad prêtés à l’entrée et permettant d’en apprendre plus sur leurs auteurs ou leurs autres productions artistiques ; puis l’on passe dans un large caisson dont le sol est fait de 13m² d’écrans 4K qui, pour quelques instants, diffusent des images prises de sommets d’immeubles, donnant ainsi l’impression de marcher dans le vide.

Et la voiture, donc. Un Qashqai II en finition « Premier », de teinte rouge, exposé tout au sommet. Il n’était autorisé de monter qu’à l’avant, afin de ne pas trop destabiliser l’ensemble : les équipes du constructeur n’étaient pas sûres qu’avec 4 personnes à bord le Qashqai reste sur sa plateforme ! Mis à part ce détail technique, la qualité de l’intérieur a pu être constatée rapidement, au moyen d’une planche de bord massive et bien construite et d’un volant à la préhension agréable. Des premières sensations expéditives qui devront être confirmées lors d’un essai plus poussé.

Extérieurement, le Qashqai (qui fait la paire avec le X-Trail qui devient son dérivé à 7 places) change de look, avec une face avant plus incisive et fondée sur les derniers codes Nissan (pour ce qui est de la calandre du moins) ; à l’arrière, les feux qui s’étendent sur les ailes rappellent vaguement Ford et son Kuga, tandis que l’ensemble mêle avec aisance une impression de gros volume solide sans pour autant paraître imposant.

Pour participer à cet événement original, il vous suffit de vous présenter au Publicis Drugstore, 133 de l’avenue des Champs-Elysées (Paris VIIIè arr.) ; sur place, on vous demandera pour grimper à la terrasse du sixième étage un mot de passe diffusé sur les réseaux sociaux, les quotidiens Le Parisien et 20 Minutes, ou Radio Nova. Cela a lieu tout les jours, du 16 au 21 janvier, de 18 à 22 h. Enjoy the Rooftopping !

Crédit photographique : François Mortier pour blogautomobile.fr
Bonus : Google Images et Nissan Europe
Retrouvez le mini-site Nissan Rooftopping à ce lien

Bonus

Dans son pack presse, Nissan révèle quelques skteches préparatoires de la nouvelle Qashqai. Les voici ci-dessous :

L’installation du Qashqai II sur la terrasse fut impressionnante, et réalisée au moyen d’une grue installée juste devant le CCFA, rue de Presbourg. Nissan aime ces performances urbaines de révélation de son Qashqai en des univers inattendus : le restylage de la précédente génération était de son côté exposé quelques semaines en 2011 dans la station de métro Saint-Martin de la ligne 9, une station fermée d’où l’on pouvait voir des Qashqai sur l’un des deux quais depuis les rames de métro. Une autre campagne d’affichage visuel était menée en parallèle sur la même ligne 9, sur les murs des stations Saint-Augustin, Havre-Caumartin, Miromesnil, Saint-Philippe du Roule…