Au salon de Pékin, le prestigieux constructeur de Crewe présentait il y a une dizaine de jours, la Bentley Hybrid Concept qui annonce notamment la motorisation Hybrid Plug-in du futur grand SUV de la marque.

bentley-mulsanne-hybrid-concept-2014.

A quelques semaines de son départ et de son remplacement par Wolfgang Dürheimer, Wolfgang Schreiber a clairement annoncé un principe pour les prochaines années : « Il faut que 90 % des Bentley soient vendues en hybride dès 2020. »
On ne connait presque rien de ces futures motorisations hybrides mais une chose est sure, elles semblent sonner la fin des rumeurs de diesel (au moins sur les berlines et coupés) chez Bentley.

Selon W.Schreiber, l »hybridation sera présente sur l’ensemble des véhicules de marque Bentley, à l’exception de ceux propulsés par le moteur W12 6.0 L et de ses évolutions à venir. Qui dit hybridation, dit aussi fin des gros blocs atmosphériques au profit de moteurs à la cylindrée moins importante mais qui seront équipés de turbocompresseurs (1 ou 2). Le CEO de Bentley explique sa position et les décisions futures en rappelant que que les moteurs hybrides c’est moins de consommation, moins d’émissions mais aussi plus de couple et de puissance donc plus de performances.
Pas d’indication sur la solution technique choisie mais il semble que ce soit un système classique qui  ait la préférence du constructeur. Ce principe associe directement le bloc thermique au moteur électrique placé avant la boite de vitesse automatique. 

Une affaire à suivre dans les prochaines années avec comme premier modèle hybride, le grand SUV en 2017.

Via Car&Driver.