Je vous déjà bouillir et peut être avez vous déjà fait le tour de la question qui a été relayée par bon nombre de confrères du net automobile français mais aussi étranger. On doit cette charmante proposition à 17 députés dits de la Gauche Démocratique Républicaine (GDR)… Ce nom de groupe politique (pas un parti) ne vous dit peut être rien c’est presque normal car c’est le nom que ce sont donnés un ensemble de députés qui soutiennent aujourd’hui JL Mélenchon, candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle.

Cette mesure vise à surtaxer toutes les autos dont la puissance réelle dépasse les 132 kW (180 ch) qui sont, selon ces 17 députés, des voitures de luxe. Ainsi nous serions dans un système à deux vitesses avec une TVA à 19.6% (bientôt 21.2%) sur les voitures dont la puissance est inférieure ou égale à 180 ch et une TVA à 33% pour les autos dont la puissance est supérieure au dits 180 ch. Mauvaise analyse et emportement démagogico-politique ont du prévaloir à la rédaction de cet amendement à la loi de finance puisque que si on analyse l’état du marché français, on constate que les vilains constructeurs allemands et les premiums japonais réalisent la majeure partie de leurs ventes avec des voitures dont la puissance est inférieure à 180 ch.

Par contre, ces chers députés ont oublié dans leur raisonnement et leur proposition de penser aux quelques voitures françaises premium qui passe cette barre symbolique des 180 ch. Ainsi avec une telle loi les Laguna et Latitude V6 dCi, C5 V6 HDI, C6 V6 HDI,  DS5 hybride et 508 RXH seraient touchées de plein fouet par cette TVA à 33% et verrait leur diffusion déjà restreinte devenir anecdotique notamment pour les deux récentes voitures hybrides (et un peu écologiques) du groupe PSA qui n’en demande pas tant actuellement. On notera que toutes ces voitures de luxe (génératrices de marge) sont construites en France…. Manqué si avec un tel projet d’amendement on voulait taxer les voitures importées.

Si ces 17 députés avaient bien étudié leur dossier plutôt que de le faire sur un coin de table lors d’un repas ou après un discours enflammé de leur tribun, ils auraient vu que le marché français avance une puissance moyenne de la très grande majorité des autos neuves vendues comprise entre 100 et 120 ch et une bonne partie de ces autos dites citadines et compactes ne sont pas produites sur le sol français mais importées. Si cette mesure se voulait protectionniste, c’est loupé ! Si cet amendement voulait mettre un coup sur la tête des allemands, c’est totalement raté ! Si cette proposition visait à pénaliser un peu plus le marché déjà mal en point, c’était par contre presque gagné !

Pas d’inquiétude à avoir car cette proposition d’amendement n’ira pas au delà de ce qu’elle est c’est à dire une proposition et un coup de buzz pour un groupe, le GDR, inconnu de tous avant cette bonne idée. Et pour aller jusqu’au bout il ne faut pas perdre de vue que ces mêmes 17 députés demandent le maintien à 19.6% de la TV sur les voitures normales dont la puissance est inférieure à 180 ch. Une chose est sure ni l’UMP, ni le PS ne prendront à l’heure actuelle le risque d’une telle mesure symbolique mais hautement clivante et significatrice d’une réelection pas assurée si on l’ajoute aux aux griefs faits aux politiques !

Ci dessous, deux autos de luxe…

Crédit illustration : Placide for PlacideActualités ( http://www.leplacide.com/ )