Il fut un temps où une BMW c’était une 6 cylindres en ligne et des roues arrières motrices. Puis vinrent les V8 et V de grande qualité et sur certains modèles, la transmission xDrive (née avec la 325ix). Dans les années 90, il y eu le rachat de Rover et de Rolls Royce avec la très réussie Rover 75 qui était une traction. Rover fut vendu au chinois pour devenir Roewe mais BMW flairant le bon coup garda Mini pour en faire non plus un modèle mais une marque de voitures à roues avant motrices… Le coup de grâce pour les béhèmistes classiques vint d’une enquête menée il y a quelques années auprès des clients BMW qui finalement ne savaient pas s’ils conduisaient une propulsion ou une traction. Tout ça sans parler des conducteurs qui ne savaient pas combien de cylindres avait le moteur de leur BMW. La seule certitude était qu’ils avaient bien un logo bleu et blanc sur leur capot et que c’était une « béhème »….

Ian-Robertson directeur des ventes et du marketing de BMW Group

Un petit coup de crise par dessus, un peu de tendance au downsizing et nous voilà avec une multitude de BMW à moteurs L4 essence et diesel de toutes les puissances, un seul L6 3.0 L, un seul V8 4.4 L, un V12 pour la 760Li… Et la métamorphose de BMW est en marche avec la nouvelle gamme électrique (i3, i8 en attendant i5), l’arrivée des nouveaux L3 1.5 L TwinPower Turbo dans une multitude de variantes et ce n’est pas fini !

Effectivement si l’on en croit les propos de Ian Robertson, le prochain gros coup chez BMW, s’appelle Traction. Et quand on parle de traction, ce n’est pas seulement chez Mini mais bel et bien chez BMW. Ainsi le directeur du marketing et des ventes de BMW Group annonce que onze modèles développés autour de la plateforme UKL sont d’ores et déjà officiellement validés par la direction de BMW. Mais ce n’est pas tout puisqu’il précise que neuf modèles supplémentaires sont programmés à court et moyen termes pour  Mini et BMW mais ils sont encore en attente d’approbation du directoire de l’entreprise munichoise.
Si du coté de Mini, cela est sans surprise et normal, on apprend que les futures BMW Serie 1 Gran Turismo,  Serie 1 Mk3, et  la prochaine génération du X1 seront des tractions. On ajoutera que la Serie 1 Gran Turismo sera déclinée en 7 places et que BMW a d’autres projets. Parmi ceux ci on note un petit SUV/Crossover qui viendra se positionner en face du futur Q1 ou un petit roadster, déjà anticipé par les médias et le web sous le nom de Z2 qui viendra taquiner le futur roadster MX-5 de Mazda (Tiens chez BMW on ne parle pas du futur Duetto d’Alfa !). Il y aura toutefois une vrai différence entre le MX-5 2016 et le Z2 2016 ou 2017, le japonais restera une propulsion alors que le bavarois sera une traction. Bien sur ce futur Z2 trouvera sur sa route les Mini roadster et Coupé qui sont encore en cours d’évalution tout comme la Paceman qui semble ne pas rencontrer sa clientèle !

D’autres surprises sont encore à attendre de la part du constructeur munichois dans les prochaines années tant dans la gamme des modèles et si vous êtes encore amateur des propulsions, n’oubliez qu’il y a la nouvelle Rolls Royce Wraith et les déclinaisons attendues de cette belle et puissante anglaise.

Via Autoexpress.