Ferrari LaFerrari : Production vendue
McLaren P1 : Production vendue
Porsche 918 Spyder : Production vendue
Koenigsegg Agera One:1 : Augmentation de la production envisagée

Bugatti Veyron : 40 chassis encore non attribués

Bugatti Veyron Vitesse.4

A Molsheim, il reste donc une quarantaine de Veyron Grand Sport (1001 ch) et Grand Sport Vitesse (1200 ch) qui n’ont toujours pas trouvé d’acheteur. Quand on sait que le prix de ces autos varient entre 1.5 et 1.7 millions d’euros, sans parler des versions spéciales à 2.0 millions, on comprend que le constructeur alsacien et son propriétaire, le groupe Volkswagen fassent le nécessaire pour liquider ces exemplaires qui commencent à coûter cher pour la trésorerie de l’entreprise. On parle d’un montant de 62 à 65 millions d’euros selon le mix des versions retenues pour le décompte.

Invitations fastueuses, grosses sessions d’essais et de présentations un peu partout dans le monde, test de conduite sur piste mais aussi sur route, cadeaux divers et variés, rien n’est négligé par le service relation publique de Bugatti qui espère ainsi séduire de nouveaux clients. Si l’on en croit les dernières informations, les retours sont toujours excellents mais la supercar alsacienne a contre elle, outre son tarif peu amical, une ancienneté (présentation en 2001, commercialisation en 2005) de moins en moins de mise sur un marché toujours à la recherche de la dernière nouveauté… pour épater le riche voisin.
On finirait presque par croire qu’il y a une certaine lassitude, un coté presque « has been » autour de la Veyron qui est une magnifique et rare voiture de sport quoique certains en pensent. Une affaire à suivre car de la vente de ces 40 derniers exemplaires dépend un peu l’avenir du constructeur.

Via Autoblog, Caradisiac.