Après qu’un morceau de Saab soit parti chez BAIC, que Volvo soit vendu à Geely, c’est maintenant à BYD d’avoir des vues sur une marque européenne de luxe, Maybach… rien que ça !

On sait tous les difficultés qu’a actuellement la division de luxe de Daimler  avec des autos qui se vendent très peu par rapport à la concurrence mais on était quand même loin de penser qu’un constructeur chinois, un rien mégalomane ( les dirigeants de BYD et W.Buffet se voient à la tête de 40 usines automobiles en 2025 entrain de produire plus de 10 millions de voitures/an … contre 440.000 actuellement. Et le milliardaire américain aura, dans 15 ans, l’age de 95 ans si ses 47 milliards de fortune le maintiennent en vie ! ). Toujours est il que le premier producteur mondial de batterie qui vient de dévoiler l’interessant monospace electrique E6 a des vues certaines sur la marque allemandes de prestige que Mercedes va laisser s’éteindre doucement faute de renouvellement des produits.

Por BYD, ce possible rachat de Maybach serait une excellente chose car outre le fait de racheter une amrque européenne de grand luxe, cela permettrait au constructeur chinoisla main sur toute la haute technologie qui entoure les Maybach et qui vaut une fortune à mettre en place si l’on part de rien. Ilsemble que les dirigeant s de BYD aient soumi ce projet aux dirigeants de Daimler lors des discussions avec au sujet de la collaboration pour des voitures électriques. BYD  profite aussi de son excellente situation financière ( le PDG de BYD est la première fortune de Chine  ) pour se lancer car si cela venait à être envisager du coté de Daimler, les négociations pourraient prendre beaucoup de temps.

Reste que cela est juste une envie et un projet du constructeur-copieur car BYD c’est aussi et surtout la fameuse F0 ( copie de l’Aygo ), la S8 coupé cabriolet ( qui emprunte à l’ancien CLK, à la Megane CC et à la Sebring ), le futur SUV S6 ( copie du Lexus RX ), le futur T6  ( copie de Cayenne ) etc…et deux berlines ( F3 et F6 ) d’une banalité affligeante ! reste à connaitre l’opinion du directoire du Daimler sur le sujet et l’absence totale de réaction en dit long sur l’avis du groupe allemand. A surveiller néanmoins car les liasses de billets verts laissent rarement indifférent même si c’est pour vendre son âme au dragon chinois !

En Chine, on court peut être après le mythe Maybach ( vu ci dessous par le photographe David laChapelle )

Via AutoSina, Leblogauto.