Le millésime 2015 américain sera là dans 6 semaines et ce sera le dernier pour le toujours singulier mais séduisant et très performant coupé CTS-V. Le renouvellement de la gamme Cadillac depuis deux ans, l’arrivée des nouvelles XTS, ATS, CTS et ATS-Coupé poussent dehors les autos nées durant la première décennie du XXIeme siècle.

C’est le cas du Coupé CTS-V qui aura beaucoup avec la berline du même nom pour le rajeunissement et l’amélioration de l’image de Cadillac. Aussi pour marquer le coup et saluer cette supercar qui ne dit pas son nom, Cadillac met sur le marché 2014/2015, le coupé CTS-V Special Edition qui se distingue des versions standard par des détails de finition et d’équipements.

Le coupé sportif soigne son apparence et joue sur les petits détails pour se différencier des autres modèles. On découvre ainsi une grille de calandre et roues en 19 pouces (modèle Five Twin-Spoke) chaussées en 245/40 R 19 à l’avant et 285/35 R 19 à l’arrière) dans le coloris noir graphite. Cette noirceur met en avant les feux arrières, les quelques chromes ainsi que les étriers freins Brembo rouges. L’ensemble est agréable et puissant quand on fait le choix de la livrée noire. Le coupé propose deux autres teintes qui sont le Blanc et le Gris.

L’habitacle de cette version Special Edition 2015 évolue peu mais propose quelques petits plus agréables comme une jolie sellerie en cuir noir surpiquée de fil rouge. On découvre avec plaisir la présence des beaux et très confortables sièges Sport Recaro. On ajoutera quelques insert en bois de Sapelli foncé, un volant garni de microfibre et des surtapis spécifiques. 

Pour le reste et notamment la partie mécanique, rien ne change. On retrouve donc le fameux V8 6.2 L Supercharged fort de 564 ch et 747 Nm qui emmène le coupé CTS-V Special Edition au delà des 308 km/h et qui lui permet de plier l’exercice du 0 à 100 km/h en 4.0 secondes.

Cette version du coupé très sportif et luxueux sera produite à seulement 500 exemplaires et elle va donc discrètement s’éclipser dans les prochains mois. Toutefois la lignée des Cad’ « V » ne s’éteint pas pour autant puisqu’on attend pour l’an prochain une CTS-V mais aussi une ATS-V (berline et coupé ?) qui va venir donner la chasse au M3/M4 et autres RS4. A suivre.

Via Cadillac.