La réputée carrosserie turinoise agée de 102 ans vient de passer de vie à trépas.

Logo Bertone

Nouvelle triste période pour l’automobile italienne qui, après le décès de Gianni Lancia il y a quelques jours, voit disparaitre un de ses carrossiers les plus anciens et les plus réputés.

En difficulté depuis de nombreuses années, comme les autres grands carrossiers italiens, du fait du rapatriement des designers chez les constructeurs, Bertone survivait tant bien que mal depuis l’année 2007 et sa première faillite. Et depuis cette période l’entreprise tentait de vivre au gré de quelques contrats, de quelques concept cars (Jaguar B99 ou Aston Martin Jet 2+2) et surtout en vendant les « bijoux de famille » comme l’usine de Grugliasco, une grande partie de la collection de l’entreprise et quelques autres biens.

Depuis quelques années, l’entreprise avait tenté de se recentrer sur le design automobile mais sans grand succès en dehors de quelques jolis projets hélas sans suite. En procédure de mise en faillite depuis le début du printemps 2014, la réputée carrosserie turinoise attendait un repreneur, une offre sérieuse de partenariat mais rien n’est venu. Un instant on a bien pensé que la reprise ou l’aide pourrait venir d’Inde ou de Chine mais non !

Aucune offre de reprise crédible n’est donc parvenue au tribunal de commerce de Turin qui vient donc de prononcer purement et simplement la faillite définitive du centre de style Bertone. Il semble que les quelques 30 millions de dettes de l’entreprise ont effrayé les possibles repreneurs qui attendaient, comme le veut la tendance actuelle, un retour sur investissement rapide ce qui n’est pas le cas avec ce genre d’entreprise qui travaille sur le moyen ou le long cours. Dans quelques semaines ou quelques mois, ce sont les actifs de l’entreprise qui seront vendus afin de couvrir une partie de la dette.

L’entreprise créée par Giovanni Bertone à qui on doit notamment l’Alfa Romeo 6C 2300 1934, la Siata Amica, l’Alfa Romeo 1900 Sport Spider, les Alfa Romeo BAT-7 et 9, la NSU Prinz Coupé, l’ISO Rivolta, la Fiat Dino Coupé, la Miura et des dizaines d’autres merveilles automobiles entre ce jour au panthéon de l’histoire automobile et c’est bien triste !

Via AP, Autoblog.