A deux jours d’intervalle, ce sont Tata Motors (via JLR) et GM qui viennent de prendre pied en Chine pour l’un et de renforcer sa position pour l’autre avec deux nouvelles implantations.

D’un coté nous avons la nouvelle co-entreprise Chery Automobile Jaguar Land Rover Company Ltd qui vient de voir la pose de sa première pierre du site industriel de  Changshu dans la province de Jiangsu. Je vous en parlais il y a quelques jours, les deux entreprises ont récemment reçu l’approbation officielle du gouvernement chinois pour leur nouvelle joint-venture et ils ont obtenu un accord officiel pour fabriquer des Jaguar, des  Land Rover et de nouveaux modèles pour une nouvelle marque destinée au marché chinois née de ce partenariat.
Les deux sociétés se sont engagées à investir massivement dans l’innovation et les technologies de pointe à l’aide d’un nouveau Centre de Recherche et de Développement qui sera associé au centre industriel. Par ailleurs, on apprend que ce n’est pas tout puisque qu’en plus d’une usine, de bureaux de R&D, Chery-JLR construiront en 2014 une autre usine qui sera destinée à la production de moteurs de nouvelle génération. Du coté de la direction de Chery, on fait remarquer que cette nouvelle joint venture est le point de départ de l’expansion international du groupe en matière automobile. Cette co entreprise semble montrer un engagement ferme des deux constructeurs sur le marché mondial  à long terme puisque l’on parle d’un contrat d’au moins 15 ans. A suivre.

De l’autre coté, c’est GM qui fait l’actualité avec l’ouverture de l’usine Baojun Auto City qui est installée à Liuzhou et les 10 ans de la co-entreprise sino-américaine. Le site industriel est capable de produire jusqu’à 400.000 voitures par an et il a représenté un investissement de 1.28 milliard de dollars pour la co-entreprise SAIC-GM-Wuling.
Et comme chez GM on voit toujours les choses en grand en Chine, l’inauguration se doublait de la sortie de chaine de la première voiture de la marque Baojun, la 630. Une auto développée sur la plateforme éprouvée de la Nubira mais totalement nouvelle par ailleurs  qui se destine à aller chercher les marques chinoises sur leur marché avec une auto pas chère mais bien plus aboutie que celles proposées par la concurrence. Baojun disposera de son propre réseau de distribution et la gamme va se développer rapidement avec une 630 5 portes, la Yue Chi née Matiz dans les années 90 et une future compacte.
Enfin on a eu la confirmation que la co-entreprise va mettre en chantier une nouvelle usine de moteurs dès 2013. Un site qui sera capable de produite jusqu’à 400.000 blocs/an.

 

 

 

 

Via Chery-Tata Motors-JLR, SAIC-GM-Wuling