Il y a des mois comme ça où bon nombre de véhicules d’un même groupe automobile sont contraints de passer par la case rappel. En cette période de rentrée automnale, c’est la branche américaine du groupe FCA qui lance trois sessions de rappel pour près de 766.000 véhicules des marques Chrysler, Dodge et Jeep. Prenons quelques instants pour faire un point sur ces retours en atelier.

FCA rappel

Chrysler a annoncé le rappel de quelques 350.000 véhicules dans le monde dont 292.000 aux USA en raison d’un défaut des commutateurs d’allumage qui pourrait dans certains cas empêcher le déploiement des sacs gonflables, affecter la direction et couper le moteur. Le constructeur a précisé qu’il avait pas eu connaissance du moindre accident lié à ce problème.  Les modèles concernés par le rappel sont des Dodge Charger, Dodge Magnum, Chrysler 300, Jeep Commander et Jeep Cherokee de l’année modèle 2008. Le défaut affectant les véhicules rappelés par Chrysler n’est pas sans rappeler le problème qui a contraint General Motors à rappeler 2.6 millions de véhicules il y a quelques mois.

La filiale américaine de FCA a lancé il y a quelques jours le rappel de 230.760 véhicules 4×4 afin d’installer de nouveaux circuits de relais pour ses pompes à essence. Le constructeur automobile explique avoir constaté au cours d’inspections de routine ou d’opération de maintenance un certain nombre d’anomalies sur les pompes à carburant de certains modèles des Jeep Grand Cherokee et Dodge Durango. Les problèmes constatés peuvent empêcher le véhicule de démarrer ou le conduire à caler alors qu’il est en circulation. Chrysler Group précise en revanche ne pas avoir connaissance d’accidents ou de dommages physiques liés à ces problèmes. Le rappel concerne 188.723 véhicules commercialisés aux Etats-Unis, 15.898 au Canada, 7.126 au Mexique et 19.013 en dehors de l’Alena.

Comme pour la session précédemment citée, ce sont les Jeep Grand Cherokee et Dodge Durango qui sont concernés par une nouvelle session de rappel qui est liée à des courts-circuits potentiels pouvant désactiver les prétensionneurs des ceintures de sécurité. Mais ce n’est pas tout car le constructeur précise que dans certaines situations d’urgence cela peut entrainer l’ouverture imprévue des airbags ou, plus grave , leur non ouverture en cas d’accident. Pour ce dernier rappel, ce sont 127.000 SUV livrés aux USA, 8.100 au Canada, 3.700 au Mexique et 46.200 dans le reste du monde dont des Grand Cherokee « européens ». Dodge et Jeep disent ne pas avoir eu connaissance du moindre accident ou incident liés à ce dysfonctionnement.

Via FCA/Chrysler, AP.