… C’est même à ça qu’on les reconnaît. Voici de quoi combler d’éventuels peugeotistes, nostalgiques refoulés de la Reliant Robin. Cette niche de marché doit sûrement exister. Après la 206+, voici la 206-… Au passage, le lion a cédé sa place à un cheval, bien à sa place sur une voiture rouge à moteur arrière.

Vous vous demandiez sans doute si nos amis de l’Empire du Milieu pousseront le vice jusqu’à décliner cette fausse Peugeot en un pastiche de Citroën C2 ? Las, les plus fervents citroénistes resteront sur leur faim, contrairement aux adorateurs de la Daewoo Matiz, chérie des faussaires chinois.


C’est enfin l’occasion de rappeler que la contrefaçon de pièces automobiles continue de croître, celle-ci ayant été multipliée par 66 (soixante six) entre 2008 et 2009… Si la contrefaçon de médicaments semble stagner voire régresser, il en va autrement du secteur automobile, qu’il s’agisse de modèles plus ou moins grossièrement copiés ou plus sournoisement de pièces détachées.

Pour celles et ceux que le sujet intéresse, voici le lien vers le Focus 6 de l’INHESJ.

Via Le Figaro, Reflets de Chine, INHESJ.