Après les dossiers GM, Fiat/Chrysler, Saab, Volvo, VW/Porsche, un nouveau dossier semble pointer son nez et selon je journal Les Echos, Daimler Benz qui vient de signer une collaboration avec Renault pour développer une plateforme destinée aux futures Classe A et Classe B et aux petites Renault verrait d’un bon oeil un partenariat actif avec Renault et…Nissan.

Depuis la vente de Chrysler, le divorce d’avec Mitsubishi ( partie fricoter avec PSA ) , la maison mère du groupe Daimler Benz, à savoir Mercedes est bien isolée avec seule alliées les filailes directes de la marque, à savoir Smart et Maybach…bien peu en somme surtout du coté du HDG même si un accord avec Aston Martin a été signé l’an dernier pour la fourniture de plateformes et de moteurs à la marque britannique. Et quand on voit qu’actuellement le marché des autos dites premiums est en difficulté il serait bienvenu de s’associer avec un ou plusieurs constructeurs afin de développer et rentabiliser au mieux les investissement en R&D mais aussi en fabrication.

Ainsi, Dieter Zetsche, CEO de Daimler, éspère beaucoup de ses dicussions biparties puis tripartites qui débutent actuellement et qui, toujours selon le PDG de Daimler pourraient aboutir à un accord Daimler-Renault avant la fin du premier semestre 2010 puis avec Nissan par « dérogation ». Et le PDG du groupe allemand de continuer en disant « si les accords avec Renault aboutissent et se signent, une extension vers Nissan des dits accords serait une chose à considérer très naturellement. Les discussions sont en cours, se développent, sont ouvertes, directes et très constructives ! ».

Vers un nouveau géant du marché à l’horizon 2011 ou 2012, pas certain mais envisageable tout comme cela peut être envisageable entre PSA, BMW et Mitsubishi… A ce rythme là, les dix ou douze groupes automobiles attendus pour 2018-2020 seront constitués bien avant ! A suivre avec attention dans les semaines qui viennent.

Via les Echos, Reuters.