Alors après la Deauville ( ex SLS ex SLC ), les « prétendues » 1470 commandes du crossover Deauville ( Lamborghini et Ferrari peuvent aller se rhabiler ! ), M. Rossignolo profite de l’exposition médiatique du salon de Genève pour lancer une annonce et faire courir quelques bruits….

La première annonce concerne la renaissance de la voiture emblématique de De Tomaso, la Pantera ! Cette sportive italo-américaine qui fut produite pendant 25 ans et à environ 7.200 exemplaires aura donc une descendance dans les mois à venir puisque monsieur Rossignolo annonce que la Pantera version 2012 à moteur GM sera dévoilée en novembre prochain lors du salon de Los Angeles. A voir !

 

L’autre information ou plus exactement rumeur, concerne De Tomaso qui se deviendrait désormais un constructeur important puisque qu’il a été laché que messieurs Rossignolo, père et fils négocieraient actuellement avec un partenaire pour racheter une ancienne usine GM en Inde ( ??? A priori pas d’usine GM en vente actuellement dans ce pays ! ) et pour y produire un ou plusieurs modèles à raison de 300.000 exemplaires par année. Pour mettre en place ce partenariat, Rossignolo proposerait à ses partenaires indiens ou asiatiques d’acheter pour 100 millions d’euros 30% de De Tomaso , en plus clair et en restant les pieds sur terre, 100 millions pour rien ou presque actuellement. Cet accord serait lié à un brevet dit Univis ??

Enfin, on a appris que les modèles de pré-serie de la Deauville sortiront de chaines dans le courant du mois de juillet ( sans essais ou tests routiers, en laboratoire avant la mise en production !!!! ) et c’est en septembre 2011 que les premiers modèles de série seront fabriqués. Un projet tout de même étrange car aux dernières nouvelles en provenance d’Italie,  l’usine de Gruglisaco ne bouge toujours pas, les ex salariés de Pininfarina ne touchent toujours pas un centime et restent en grève et Rossignolo se dit toujours en course dans la reprise de l’usine Fiat de Termini Imerèse ! Une renaisssance vraiment étrange, un projet qui apparait comme très mal ficelé industriellement et financièrement et de gros doutes tout de même sur l’avenir de De Tomaso.

 

Via Autoblog, Gianni, Omniauto.