Si la séparation entre Citroën et DS est effective depuis plusieurs mois en Chine, en Europe, c’est plus compliqué : la DS 3 (et non plus DS3), récemment retouchée, conserve ses chevrons, qui sont également visibles sur les plaquettes publicitaires du modèle. Annoncée pour le printemps prochain, la DS 5 restylée devrait clarifier les choses. Explications.

DS5

Commercialisée depuis la fin 2011, la DS5 n’a pas rencontré le succès escompté, au même titre que la DS4. Pourtant, d’ici quelques mois, c’est par elle que va passer l’émancipation de DS sur le marché européen. De deux choses l’une : en plus de corriger son appellation, et de la transformer en DS 5 (avec un espace, pour bien signifier que DS est entrain de devenir une marque à part entière), elle se repoudrera le nez pour intégrer la nouvelle calandre « DS Wings » (observable sur les DS 5LS et DS 6 en Chine). Cela aura pour conséquence de faire totalement disparaître la présence des chevrons sur la voiture.

Ce restylage n’entraînera guère d’autres modifications, comme en attestent les photos volées ci-dessous. Cependant, s’ils ne sont pas visibles ici, la DS 5 devrait se doter des phares à technologie « full led » de la DS 3 et de ses clignotants progressifs, ainsi que de feux à effet 3D, à l’image du DS 6.
Pour la partie extérieure, on peut également s’attendre à l’apparition de nouvelles jantes. Les modifications intérieures seront a priori beaucoup plus ténues (nouvelles selleries, mise à jour multimédia).

Sous la capot, la DS 5 restylée reprendra la palette de motorisations de la DS5 (sans espace !), qui bénéficie depuis quelques mois des derniers diesels BlueHDI de 120 (en remplacement du HDI 115) et 180 ch qui tiennent compagnie aux 2.0 HDI 160 ch et 1.6 e-HDI 115 ch. Mais comme la vie ne se résume pas au diesel, le 1.6 THP, dans ses livrées 155 et 200 ch devrait toujours être de la partie, tout comme le bloc Hybrid4 (hybride-diesel). On peut néanmoins escompter que tous ces blocs auront été légèrement retravaillés, afin de rejeter toujours moins de CO2, et afficher des consommations toujours plus faibles.

Photoshops de la DS 5 restylée. ©Julien JODRY.

Prévue pour le printemps prochain, avec une présentation au salon de Genève en mars 2015, la DS 5 devrait clarifier les choses quant à la séparation des deux entités Citroën et DS…reste cependant à voir comment Citroën (oups, PSA !) communiquera sur ce modèle, et si l’émancipation sera belle et bien effective avec la DS 5 (naissance officielle de la marque DS en Europe, floraison des DS Stores, qui seraient donc les seuls « aptes » à la vendre…), ou s’il faudra attendre encore un peu pour avoir une démarcation claire et nette.

Sources : PSA, Autoblog.it, Automoto.fr