En décembre dernier, il fut l’homme qui mit le feu au conseil d’administration de GM et qui poussa dehors Fritz Henderson sans ménagement ni autre forme de procès et qui, illico presto fut nommé PDG intérimaire de GM par les membres du C.A du groupe automobile américain.

Cet état de PDG intérimaire devait avoir pour but de finaliser certains dossiers en cours et de chercher un successeur à Fritz Henderson trop tendre et trop jovial pour les conservateurs libéraux qui siègent au CA de la Général Motors.

Aussi ce jour, on a appris dans un bref communiqué de GM qu’Ed Whitacre avait été nommé Président et CEO de GM en CDI. L’intéressé d’ajouter que le Conseil d’administration lui avait « demandé » s’il souhaitait perdurer chez GM et continuer à aider efficacement l’entreprise à retrouver le chemin du succès…aussi, après avoir appris le secteur automobile, rencontré les fournisseurs, entraperçu les salariés  il a été très honoré et heureux d’accepter ces rôles de CEO et de président de GM. Général Motors est une grande entreprise, avec un avenir encore plus grand et il veut être de ceux qui mèneront à bien cette mission. Pour crédibiliser sa situation et son action bénéfique, ED Whitacre a aussi profité de l’occasion pour annoncer que GM rembourserait avant la fin juin 2010, aux états américains et canadiens, les prêts qu’elle avait obtenu.

Deux questions toutefois, Ed Whitacre n’était il pas en charge de trouver le nouveau chairman de l’entreprise et n’aurait il pas fait un « choix » très simple, même totalement partial en s’autochoisissant et en imposant cet état de fait aux membres du conseil d’administration de GM en échange de quelques jetons de présence …. N’oublions pas que depuis deux mois l’homme avait préparé le terrain en mettant aux postes clefs de GM des anciens de AT&T, entreprise dont il fut le CEO durant fort longtemps… A voir !

Et n’oublions pas ce que dit Lutz de son nouveau PDG agé seulement de 69 ans…

Via MotorTrend, Canadian Press.