On peut se poser la question, au moins au niveau français puisque le CCFA ( en même temps que les chiffres de ventes d’avril 2011 ) publie les éléments officiels du taux d’émissions de CO2 en provenance des moyens de locomotion individuels en 2010.

129.53 g de CO2/km pour la France en 2010 soit le deuxième plus bas taux européen dérrière le Portugal.

On constate donc que le marché français est bien situé sur l’échiquier européen des émissions de CO2 mais aussi mondial puisque nous l’oublions pas l’Europe est à la pointe dans cette chasse au dioxyde de carbone en provenance des automobiles. On constate aussi que la moyenne européenne est à 140.15 g de CO2/km et que dans les 17 pays qui sont soumis au dictate du CO2, la baisse est générale ( -3.4% en moyenne ) même si chez certains elle est moins marqué que chez d’autres !

Ainsi entre le Portugal et l’Allemagne il y a 22.77 g de différence et entre la France et l’Allemagne, le chiffre n’est pas très éloigné puisque l’écart est de 21.06 g de CO2/km.

 

Il faut donc raison garder et prendre un peu conscience du fait que les conducteurs français, entre autres, on fait des efforts importants en matière d’achat de voitures moins polluantes.

Ainsi on constate aussi par comparaison avec les années 2009 et 2010 que l’effort engagé dans les achats automobiles plus vertueux se poursuit en 2011 puisque la part des voitures bonusées est passée ( sur Q1 ) de 8.4% en 2009 à 30.8% en 2011 soit 3.67 fois plus…. L’effort existe donc réellement contrairement à ce que certains voudraient faire croire et ce, aussi bien du coté des acheteurs que du coté des constructeurs.

Un autre élément de preuve c’est la diminution constante du nombre de voiture dans la zone neutre puisqu’en une année, ce nombre est passé de 72.6 % à 58.5% ce qui n’est pas rien.

 

Je crois que le marché qu’il soit européen et à fortiori français est sur la bonne voie dans ce domaine et cela montre qu’il n’y a pas que du négatif dans nos démarches de moindre pollution de l’environnement liées à l’automobile ( le reste est une autre affaire et c’est un vrai combat qui est devant les écoliogistes que celui de s’attaquer à une grosse partie de l’industrie… c’est pas la même chose que les automobilistes coincés entrer le marteau, l’enclume et le porte monnaie ouvert ! ) .

Amenons déjà toutes les voitures de la planète au niveau européen et je crois qu’un bon pas en avant sera fait. N’oublions pas que cela va encore se durcir dans 3 ou 4 ans avec la mise en place des directives liées aux Normes Euro6… L’écologie est l’affaire de tous, nous le savons bien et ce n’est pas seulement l’affaire de quelques idéologistes de la vertitude .

Via AAA-Data, CCFA.