13C228_011

Quand on nous a proposé d’aller essayer la nouvelle Mercedes-Benz CLA sur les terres de Louis de Funès (à Saint Tropez), on a dit oui, sauté dans un taxi puis dans un avion. Puis à l’aéroport de Marseille Provence, opération récupérer un véhicule.

Alors la CLA c’est quoi? Selon Mercedes c’est ça :

De toute évidence dans son design, et dans son nom c’est aussi la petite soeur du coupé quatre portes « CLS » qui lui était né en 2003. En Avril de l’an dernier, nous vous montrions des images de ce qui s’appelait alors le Concept Style Coupé et maintenant l’essai est transformé : le bébé est né et de sortie sur les belles routes du Sud de la France.

Voici donc nos impressions après quelques centaines de kilomètres au volant de cette voiture, accompagné de Sébastien, Teymur, Jens, Jan, Kim et Bjorn. Oui: beaucoup d’allemands.

A l’extérieur

Alors même si le lien de parenté voudrait que le chassis soit proche du CLS, il est plutôt proche d’une Classe A allongée et rendue encore plus sportive.

La CLA a définitivement un look agressif, la nouvelle calandre Mercedes… les phares de la dernière génération.. et – point culture – un coefficient aérodynamique qui est apparemment excellent. N’ayant que mon sèche cheveux à la maison pour faire du vent, je n’ai pas pu vérifier ce détail 😉

Au niveau taille ce baby « CLS » mesure 4 630 (longueur), 1 777 (largeur) et 1 437 (hauteur) millimètres de longue. Bref 4.63 mètres x 1.777 x 1.437 de haut. Pour mémoire une CLS 2012 c’est plutot 4.94 mètres de long pour un peu plus de 2 de large.

On parlait du look de la voiture, personnellement celui-ci me plait beaucoup et s’inscrit dans cette démarche de modernisation / dynamisation (est-ce que ça se dit?) de la marque. Tout comme en témoigne la campagne de publicité plébiscitée l’an dernier.

D’ailleurs quelle surprise de voir les différentes livrées du parc de test.. avec notamment des jantes noires :

Sous le capot et sur la route

Cinq motorisations sont disponibles pour la CLA « 2013 » :

Si on commence à 28 977 euros TTC (prix de vente en Allemagne) pour la 180, on monte à 38 675 euros pour la 250. Et si vous rajoutez des options , vous vous rapprochez vite des 50 000 euros , ce qui rend tout de suite la voiture moins accessible.

J’ai pu essayer la 200 (Essence) et la 220 CDI (Diesel) , dans ces deux versions la CLA se montre plutôt réactive avec respectivement la boite 6 rapports sur la 200 et la 7G-DCT sur la 220. Elle arrive à délivrer la puissance aux roues avant sans mauvaises surprises.

La voiture existe avec des options comme la suspension Sport (mais déjà la suspension Comfort peut être tape-cul). Quelque soit le choix de cette suspension, pas de surprise désagréable niveau tenue de route : si on ne fait rien de volontairement idiot en la conduisant, pas de surprise. Et l’électronique est tolérant si on veut s’amuser à la faire partir un peu dans un rond point par exemple … En tout cas les palettes au volant sont un régal comme d’habitude et on s’habitue à la boite de vitesse en « comodo ». Comme sur pas mal de véhicules Mercedes, on trouve les Modes « Eco » , « Sport » et « Manuel » qui interviennent sur la gestion de la boite et les passages de rapport.

La CLA est également disponible avec une transmission 4Matic un peu particulière puisque pas active en permanence mais capable de transmettre jusqu’à 50% du couple à l’arrière. La voiture utilise majoritairement la « traction » et ne passe en quatre roues que lorsque l’électronique juge nécessaire de le faire. Personnellement je n’ai pas eu le loisir d’essayer cette version… dommage !

A bord..

A l’intérieur de la voiture, si vous êtes joueur de basketball (et donc peut être grand) , vous allez probablement toucher le plafond ou être obligé de rouler avec la tête dépassant par le toit ouvrant. En effet la voiture n’est pas extrêmement haute.

La finition est globalement bonne sauf deux ou trois plastiques pas extraordinaires, comme visible sur la galerie de photos ci-dessus. A noter que nous avions la version « sympa » du GPS car sinon de base c’est un Radio Audio 20 dont l’écran fait 5.8″. L’option COMAND Online avec un écran 7″ c’est 2700 euros. Oui, dommage que ça ne soit pas standard.

Les sièges sont plutôt confortables (et sur la photo de la galerie c’est la finition Tissu « Zaandvoort » / Similicuir ARTICO Noir de série pour les curieux). Dans la finition sportive (ligne Sensation et Fascination dans le vocabulaire Mercedes), on s’approche du siège baquet.

A l’arrière, il ne faut pas non plus compter sur trop d’espace pour les gens qui font plus d’1m80. Et l’espace est plutôt limité à deux passagers aussi bien que la voiture soit homologuée pour trois [passagers à l’arrière].

Qu’est-ce qu’on en conclut?

La CLA est une nouvelle réussite Mercedes et surtout la continuité exacte du mouvement initié avec la Classe A : un rajeunissement de la marque. Avec un véhicule qui est moins cher en entrée de gamme, séduisant et disponible dans des finitions originales (et sportives), Mercedes-Benz arrive sur un créneau nouveau voir inoccupé, celui de la petite berline à potentiel sportif.

Pour la rendre un peu sympathique et digne d’une Allemande qui ne soit pas l’équivalent (à l’intérieur) d’une Golf sans aucune option, il faut rajouter de l’argent puisqu’il y a quand même pas mal de choses en option. Dommage quand des marques comme Ford ajoutent des équipements d’aide à la conduite en série. D’ailleurs si vous êtes un peu gourmand en options, on peut faire monter la facture à 58 900 euros.. mais le résultat est sympathique :
Finition Gonzague CLA

Mes seuls regrets seront de ne pas avoir essayé la version 4Matic et de devoir attendre encore pour essayer la version AMG 🙂

Plus d’infos

Pour vous amuser à configurer la votre c’est par ici. Et du 2 au 13 avril, elle sera visible au Popup Store Mercedes.