Pirelli a dévoilé les nouveaux pneus 2018, avec l’arrivée de deux types de gommes supplémentaire (Crédit : Formula 1)

Ce week-end, le grand cirque de la Formule 1 se rend à Abou Dabi sur le Circuit Yas Marina pour la 20ème et dernière manche du championnat, le F1 Grand Prix d’Abou Dabi 2017. Il y a quinze jours Vettel s’est adjugé la victoire pour le compte de la Scuderia. Celui-ci conforte sa deuxième place convoitée par Bottas. Hamilton lui, a déjà remporté sa quatrième couronne mondiale à la fin du Grand Prix du Mexique. Felipe Massa participera à son dernier Grand Prix dans la catégorie reine. Du côté du milieu de peloton, la bataille va être rude pour acquérir la 6ème place qui peut rapporter des millions. Si Toro Rosso occupe cette 6ème place, Renault et Haas ne sont pas loin derrière et pourrait profiter de la mauvaise fin de saison de l’écurie de Faenza. Si vous avez manqué le Grand Prix, BlogAutomobile vous refait le film du week-end.

Photo de classe fin de saison 2017 ! (Crédit : Formula 1)

Les Essais Libres : Leaders du championnat, leaders des Essais Libres.

Crédit : Formula 1

Lors des EL1, Russell prend la place d’Ocon dans la Force India pour la première séance. De même, Giovinazzi prend place dans la Haas de Magnussen. Le temps est évidemment clément dans les Emirats Arabes Unis où on ne devrait pas vraiment espérer de pluie. Quelques pilotes partent à la faute durant cette séance. Massa bloque les roues, et pas qu’un peu. De quoi provoquer de grosses vibrations sur la voiture. Ricciardo lui aussi part en dehors de la piste au virage 20 mais sans grandes conséquences.  Hülkenberg puis Russell partent aussi en travers. Mais c’est Grosjean qui fait une erreur qui lui coûte cher en partant dans le dernier secteur à la faute et tapant l’arrière de sa Haas dans le mur. Niveau chronos, Vettel signe un 1 :36.006 qui ne sera pas battu de la séance. Hamilton est relégué à 0.120 s et Verstappen à 0.148 s. Une belle triplette aux avants postes !

Crédit : Formula 1

Les McLaren sortent très vite lors des EL2. La voiture semble être nettement plus performante en cette fin de saison et aurait pu peut-être jouer avec les leaders avec un autre moteur. Cela n’empêche pas Vandoorne de partir en tête à queue au virage 20. Après 30 minutes, c’est Bottas qui est devant Hamilton en haut du classement. Le soleil se couchant au cours de la séance sur Yas Marina. Une mésentente entre Grosjean et Ricciardo a fait parler sur les réseaux sociaux notamment. Le Français a gêné l’Australien qui était dans un tour rapide. Ce dernier en caméra embarquée adressera un joli troisième doigt au pilote Haas. Mais Ricciardo calmera le jeu préférant en rire. Cette fois c’est Hamilton qui signe le meilleur temps de la séance en 1 :37.877 alors que Vettel est à 0.149 s. Ricciardo complète le trio de tête à 0.303 s.

La dernière séance d’Essais Libres du championnat 2017 démarre donc à 14h00 à Abou Dabi. Les Ferrari semblent bien durant la séance. Mais Hamilton prend la tête de la séance. A mi-séance, c’est d’ailleurs les Mercedes qui sont devant les Ferrari puis les Red Bull plus loin. Juste avant qu’un parasol vienne perturber un peu la séance et provoquer un VSC (Virtual Safety Car). On ne sait donc plus quoi inventer pour animer les séances d’Essais Libres ? Les McLaren sont une fois de plus dans le coup en étant dans le Top 10 bien qu’on constate de la fumée s’échappant de l’arrière de la voiture de Vandoorne. Au deuxième train de pneus, Raïkkönen signe brièvement le meilleur temps de la séance. Mais les Mercedes reviennent bien devant. C’est Hamilton qui signe un 1 :37.627 suivi de son coéquipier Bottas à 0.273 s et Raïkkönen à 0.530 s.

Les Qualifications : Les Mercedes survolent.

Crédit : Sutton Images

Les qualifications démarrent la séance qualificative sous un soleil couchant et c’est Pierre Gasly qui sort le premier. Dès la première tentative en Q1, Hamilton signe le nouveau record du circuit. Vettel lui, est très loin derrière. Mais sur le deuxième tour, l’étau se resserre avec Bottas en tête, 0.035 s devant Hamilton et 0.097 s devant Raïkkönen. Les 11 premiers ne sortiront plus, étant plutôt assurés de passer en Q2. Sur la ligne d’arrivée, ça se bat pour se sortir de la zone rouge en bas du tableau. Grosjean est longtemps menacé. Il améliore mais reste 15ème. Il est finalement éliminé avec le passage de Stroll qui améliore et passe devant.

Sont éliminés en Q1 Grosjean, Gasly, Wehrlein, Ericsson et Hartley.

En Q2, c’est Hamilton qui fait le boulot. Bottas signe le premier chrono de référence mais son coéquipier prend tout de suite la tête en signant un 1 :36.742. Bottas et Vettel sont à plus de 0.200 s. Pas de danger pour le britannique de ne pas passer en Q3, comme son coéquipier, les Ferrari, Ricciardo et Hülkenberg. Toutefois, tous les pilotes ressortent à 3 minutes de la fin avec un deuxième train de gommes. Hamilton n’améliore pas et partira avec son premier train de pneus tandis que son coéquipier partira avec le second. Massa s’empare dans les derniers instants de la 10ème place qui était occupée par Alonso.

Les éliminés de la Q2 sont Alonso, Sainz, Vandoorne, Magnussen et Stroll. Participent à la Q3 les deux Mercedes, les deux Ferrari, les deux Red Bull, les deux Force India, une Renault et une Williams.

Crédit : Formula 1

En Q3, après le premier tour lancé des pilotes, Raïkkönen signe le premier tour de référence mais Bottas passe devant. Hamilton arrive mais s’intercale entre les deux et se trouve derrière son coéquipier à 0.172 s ! Les Ferrari suivent avec Vettel 3ème mais sont loin. Très loin. Sur la deuxième tentative, Bottas n’améliore pas ses secteurs alors qu’Hamilton effectue un record dans le premier secteur. Il améliore son deuxième secteur légèrement mais dans une attaque de la dernière chance, fait un travers dans le dernier virage et ne peut améliorer son chrono final.

C’est donc Bottas qui signe la 4ème pole position de sa carrière en F1, 15 jours après le Brésil.

Crédit : Formula 1

La grille de qualifications prenant compte de la pénalité d’Hartley est la suivante :

(Crédit : BlogAutomobile)

La Course : Les Mercedes seules devant les autres.

(Crédit : Formula 1)

A l’extinction des feux, le départ est plutôt propre en tête du peloton. La Haas de Magnussen part toutefois en tête à queue à l’arrière. Raïkkönen tente de passer Ricciardo mais l’Australien se défend bien et conserve sa 4ème position. Un peu plus loin, Pérez se défait d’Hülkenberg pour la 7ème place dans un premier temps mais Hülkenberg repasse devant peu après. Une explication radio du mexicain avec son team se plaignant que le pilote Renault ait coupé le virage pour gagner un avantage. Mais l’Allemand considère que Pérez l’a poussé en dehors des limites de la piste.

Le Top 10 reste inchangé après le premier tour. Mais les commissaires qui enquêtent sur l’incident Pérez-Hülkenberg jugent ce dernier responsable et lui inflige une pénalité de 5 secondes à observer lors de son prochain arrêt aux stands. Cela permet en quelques sortes à l’Allemand de creuser un gap avec le Mexicain en ne lui rendant pas la position.

(Crédit : Formula 1)

Au 7ème tour, une rude bataille s’engage entre Stroll et Grosjean pour la 13ème place. Le Français passe au bout de la première zone DRS mais le Canadien repasse facilement devant dans la deuxième zone DRS. Mais le pilote Williams semble en difficulté sur ce circuit. La bataille dure plusieurs tours et une nouvelle tentative quelques tours plus tard sans changement. Les deux pilotes perdent un temps important dans cette bataille sur Sainz, 12ème. C’est finalement au 12ème tour que Grosjean se défait de Stroll et creuse un écart instantané avec le Canadien. Ce dernier décide d’ailleurs de rentrer aux stands, le premier, en difficulté avec ses gommes.

Dans le tour 17, le drapeau jaune est brandi au Secteur 3 suite à un tête à queue de la Toro Rosso de Gasly. Hülkenberg rentre aux stands pour calquer sa stratégie sur Pérez en honorant sa pénalité. L’arrêt n’est pas brillant (plus de 10 secondes) mais il ressort tout de même juste devant le Mexicain.

(Crédit : Formula 1)

Ricciardo immobilise sa Red Bull dans l’herbe au 21ème tour dû à un problème hydraulique. Un tour plus tôt, il était rentré aux stands pour une crevaison lente à la suite d’un contact avec les rails dans le dernier secteur. Le leader de la course Bottas rentre aux stands dès lors et laisse le leadership de la course à son coéquipier Hamilton. Ce dernier roule plus vite en pneus ultra tendres que d’autres pilotes qui ont passé les pneus super tendres. Le britannique ne rentre pas un tour plus tard et reste en piste, ce qui pourrait coûter la victoire au poleman Bottas. Il rentre deux tours plus tard et rend la première place à Bottas. A mi-course, Ocon (6ème), Sainz (7ème) et Grosjean (10ème) sont les seuls pilotes du top 10 à ne pas s’être arrêtés. Les Renault provisoirement 7 et 8ème offriraient la 6ème place constructeurs au Losange.

Au 32ème tour, Ocon suivi de Sainz s’engouffrent dans la voie des stands ensemble. Le français ressort derrière Grosjean mais l’espagnol est contraint à l’abandon. La roue avant gauche était mal serrée et cela ne facilite pas la lutte de Renault pour le championnat sur Toro Rosso, même si Hülk est actuellement 6ème. Devant, les Mercedes jouent seules en se tenant au fil des tours à 1.5 secondes alors que les Ferrari sont larguées derrière à plus de 20 secondes.

(Crédit : Sutton Images)

C’est néanmoins Bottas qui s’impose et transforme sa pole position de la veille pour s’adjuger sa 3ème victoire. Il est accompagné d’Hamilton et de Vettel sur le podium. Raïkkönen, Verstappen, Hülkenberg, Pérez, Ocon, Alonso et Massa complètent le Top 10. La 6ème place d’Hülkenberg aujourd’hui est synonyme de 6ème place pour Renault au championnat Constructeurs !

La saison 2017 touche à sa fin mais la F1 revient en 2018 avec les essais hivernaux de Barcelone, et l’ouverture officielle de la saison le 25 mars 2018 à Melbourne pour le Grand Prix d’Australie !

(Crédit : Formula 1)