F1 Grand Prix d’Abou Dabi 2021 : Et à la fin, un seul Champion du Monde …

Le week-end du 10-12 décembre 2021 restera un moment fort de l’histoire de la Formule 1 avec le Grand Prix d’Abou Dabi 2021. Deux hommes : Verstappen et Hamilton, à égalité de points. Deux écuries : Mercedes et Red Bull, qui peuvent encore espérer le titre constructeurs. Les deux parties prenantes se sont livrées bataille toute la saison. A la fin, il y a un vainqueur et un vaincu.

Les Essais Libres du Grand Prix d’Abou Dabi 2021 : Avantage Hamilton.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Durant les Essais Libres, on sent globalement Mercedes au dessus dans cette ultime bataille du Grand Prix d’Abou Dabi 2021, et ce même si Verstappen signe le meilleur chrono des EL1. Le néerlandais signe alors un 1:25.009, 0.196 et 0.346 seconde devant respectivement Bottas et Hamilton. Perez lui est quatrième et proche du britannique au chronomètre. Le meilleur des autres est un surprenant Tsunoda pas si loin du quatuor de tête.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cependant, lors des EL2 de ce Grand Prix d’Abou Dabi 2021, les Mercedes sortent les crocs. Hamilton claque le meilleur temps en 1:23.691, soit 0.343 seconde devant…Ocon ! Et 0.392 seconde devant Bottas. Les Red Bull sont alors reléguées aux 4e et 5e rangs à plus de six dixièmes d’Hamilton. Cette séance avait d’ailleurs été abrégée par un drapeau rouge provoqué par l’accident de Raïkkönen.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le samedi matin pour les EL3, c’est toujours Hamilton devant en 1:23.274. Mais Verstappen s’est rapproché à 0.214 seconde. Bottas, troisième, est à plus de sept dixièmes. A noter lors de cette séance le changement opéré par Red Bull de l’aileron arrière de Verstappen. On sacrifie de l’aérodynamique pour gagner en vitesse de pointe.

Les Qualifications du Grand Prix d’Abou Dabi 2021 : Avantage Verstappen.

Une Q1 à l’avantage d’Hamilton.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Qualifications du Grand Prix d’Abou Dabi 2021 démarrent avec le sentiment que les Mercedes vont prendre le dessus. C’est d’ailleurs ce qui se ressent lors de la Q1. Hamilton claque un 1:22.845 et est d’ailleurs le seul sous la minute vingt-trois ! Verstappen lui est alors bien loin. Le néerlandais semble avoir du mal à prendre la corde au virage, contrairement à la Mercedes. Son meilleur chrono de Q1 est alors un 1:23.322, le troisième de la session. Peu après la première moitié de Q1, le drapeau rouge est brandi. Schumacher a shooté l’un des cônes qui délimitait la piste de l’entrée aux stands. Et Norris l’a déplacé dans le dernier virage en le récupérant dans ses pontons. A la fin de la Q1, avantage Mercedes, net !

Une Q2 déjà déterminante pour la course ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Q2 se révèle différente cette fois-ci, les Mercedes et les Red Bull entre autres, sortent en pneus médium. Et ce set là semble mieux convenir à Verstappen qui signe un premier chrono à 0.004 seconde d’Hamilton ! Néanmoins, le néerlandais, après un tour de décélération, repart à l’attaque avec le même train de pneus et fait un plat suite à un blocage de roues dès le premier virage. Cela compromet le départ du dimanche sur ce train qui est à ce stade celui qu’il devrait utiliser pour la course. Au final, les deux Red Bull changent de stratégie pour chausser des pneus tendre. Stratégie décalée avec les Mercedes au départ du Grand Prix d’Abou Dabi 2021 donc.

Verstappen s’offre un tour parfait !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En Q3, le rapport de force change complètement. Verstappen, sur un premier tour lancé, bénéficie du sacrifice de son coéquipier pour signer une première référence. Perez a donné de l’aspiration à Verstappen puis s’est écarté pour le laisser terminer son tour correctement. Cela fonctionne à merveille puisqu’Hamilton est relégué à plus de cinq dixièmes de seconde.  Sur une ultime tentative, Hamilton ne parvient qu’à se rapprocher à trois dixièmes, mais doit concéder la pole position à Verstappen. En 3e position sur la grille, on retrouve la McLaren de Norris, qui a fait un dernier tour étonnant.

La Course du Grand Prix d’Abou Dabi 2021 : Rendez-Vous au dernier tour !

Le départ chaud du Grand Prix d’Abou Dabi 2021.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hamilton a une première tâche à accomplir : ne pas perdre de positions. Le britannique, 2e sur la grille, se retrouve entouré de Norris, Perez et Sainz, tous les trois sur des pneus tendre au départ de la course (Bottas n’est que 6e). En théorie, ces pilotes auront un meilleur grip pour le départ et peuvent gêner Hamilton. Il n’en sera rien ! Au départ, Hamilton part même mieux que Verstappen pour sortir en tête au premier virage. Scénario catastrophe pour Verstappen !

Cependant, c’est mal connaître le néerlandais et son agressivité. Au bout de la ligne droite et au bénéfice de l’aspiration, Verstappen tente un dépassement à l’intérieur sur Hamilton. Le néerlandais freine tardivement mais reste dans les limites de la piste. Hamilton est gêné et plutôt que de prendre le virage et de subir la manœuvre dans son entièreté, court-circuite le virage.

Premier incident dès le premier tour de course, mais la FIA ne bronche pas. Il n’y aura pas d’enquêtes nécessaires. Let them race? Probablement. Verstappen avait respecté les limites de la piste cette fois et pouvait légitimement penser reprendre le lead. Cela permet à Hamilton de creuser l’écart, en alignant les meilleurs tours en course.

Hamilton versus Red Bull.

En grande difficulté avec ses pneus tendres, et voyant l’écart se creuser, Verstappen rentre aux stands au tour 14. On lui chausse des pneus durs et on espère perturber la stratégie Mercedes. Mercedes s’aligne et change les pneus médium encore en bon état pour calquer sa stratégie sur Verstappen.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais dans cette bataille, Perez était 3e à l’issue du premier tour. On laisse le mexicain en piste et on compte sur lui pour bloquer Hamilton une fois que ce dernier aura fait la jonction. Le gap était alors de six secondes environ entre Hamilton et Verstappen quand les deux ont effectué leur arrêt.

Hamilton fait la jonction avec Perez sur pneus usés au tour 20, mais le mexicain donne toutes ses forces pour défendre un tour de plus et faire le bouchon. La bataille est rude, mais propre. Cela permet à Verstappen de revenir à moins d’une seconde et demi d’Hamilton !

Red Bull tente le tout pour le tout au bénéfice de la Virtual Safety Car !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce Grand Prix d’Abou Dabi 2021 semble plié. En effet, Hamilton recreuse l’écart et semble hors de portée de Verstappen. Le néerlandais est relégué à plusieurs secondes et ne parvient pas à se rapprocher. Entre temps, Raïkkönen a abandonné (problème de freins) et met un terme à sa carrière à son image : en toute discrétion. Au tour 35, c’est la deuxième Alfa Romeo qui lâche. Giovinazzi met sa voiture en dehors de la piste, mais à un endroit “dangereux”. La zone de dégagement n’est pas bien loin.

C’est finalement une Virtual Safety Car qui est déployée le temps de dégager la voiture de l’italien. Mais la VSC prend du temps. Verstappen rentre aux stands et chaussent à nouveau des pneus durs, mais vingt tours plus frais qu’Hamilton. Chez Mercedes, on reste dehors.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La VSC s’efface. Verstappen signe quelques records du tour mais ne gagne pas suffisamment de temps au tour pour inquiéter Hamilton en fin de course. En l’état, si Hamilton s’arrêtait, il ressortirait derrière Verstappen. A voir si ses pneus peuvent tenir jusqu’au bout. Verstappen gagne du terrain, mais pas assez et au bout de quelques tours, stagne même. On sent alors la résignation monter du côté de Red Bull.

Grand Prix d’Abou Dabi 2021 : Drama au dernier tour de course !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jusqu’à ce que Latifi crashe sa Williams dans les rails au tour 53. La Safety Car est déployée. Et la panique s’installe.

Red Bull décide de faire rentrer une dernière fois Verstappen pour lui chausser des pneus tendre. Chez Mercedes, on reste dehors (et c’est probablement déjà trop tard). Le dégagement de la voiture de Latifi prend du temps. On peut penser que la course va se terminer sous régime de voiture de sécurité et titrer Hamilton. Une fin de saison qui n’aurait pas été à l’image de l’ensemble championnat. Soit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On décide de faire rentrer la voiture de sécurité et de laisser les pilotes s’expliquer en course. Cependant, les pilotes retardataires (cinq sont intercalés entre Hamilton et Verstappen) ne sont pas autorisés à se dédoubler dans un premier temps. Incompréhension des commentateurs sur cette décision inédite de la FIA.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques instants plus tard, on autorise uniquement les voitures intercalées entre les deux prétendants à se dédoubler. Il n’y a alors plus personne entre Hamilton et Verstappen. Sauf que Verstappen est en gommes tendre fraîches et Hamilton en gommes dures usées. Dès le restart pour l’ultime tour, le néerlandais se montre menaçant sur le britannique.

Verstappen fait une manœuvre de dépassement à la corde avant la longue ligne droite et dépasse Hamilton. Le britannique tente de répliquer par le jeu de l’aspiration mais au freinage ne peut rien faire. Il perd le titre dans le dernier tour de la dernière course du championnat du monde.

Un nouveau champion du monde et une saison historique.

Verstappen est sacré pour la première fois champion du monde 2021 de Formule 1, le premier dans la catégorie reine pour les Pays-Bas. Mercedes est quant à elle l’écurie championne du monde au classement constructeurs pour la huitième fois consécutive. Pas de quoi consoler les Flèches d’Argent qui tirent à boulet rouge sur les décisions de cette fin de course et qui décide de contester le résultat final. En vain, la FIA rejette leurs requêtes.

En tout état de cause, nous avons vécu pour la première fois depuis longtemps, une saison fabuleuse en de tout point. De la bataille, de la lutte, des rivalités, de la compétitivité, des retournements de situation, etc. qui feront l’objet de notre rétrospective F1 2021.

Il nous tarde d’être à 2022 et de voir des nouvelles monoplaces avec une possibilité de chamboulement de la hiérarchie en place !

Crédits photos : Formula 1

Total
13
Shares
Previous Post

Le Festival Automobile International 2022 chamboule tout

Next Post
DS 4 rouge

Essai : DS 4 E-Tense 225. Je vous ai compris !

Related Posts