En ce week-end du 10, 11, et 12 mai, la F1 s’est donnée rendez-vous à Barcelone, sur le circuit de Catalunya, pour le Grand Prix d’Espagne 2019. C’est la 5e manche du championnat du monde 2019. Lors du Grand Prix d’Azebaïdjan 2019, Bottas a mené la course devant son coéquipier pour signer un quatrième doublé Mercedes en autant de manches.

Le Grand Prix d’Espagne 2019 marque alors le début de la tournée européenne. Les pilotes et les écuries connaissent d’ailleurs cette piste par cœur pour s’y rendre deux semaines avant la saison, pour les essais hivernaux. C’est en générale l’occasion d’apporter des nouveautés et confirmer la bonne forme (ou pas) de la voiture. Pour rappel, Ferrari a dominé ces essais hivernaux de Barcelone. L’occasion de déclencher son compteur de victoires ? Retour en images sur le résumé du week-end de ce Grand Prix d’Espagne 2019.

Les Essais Libres : Mercedes imprenable.

Les EL1 auront notamment été marqués en fin de séance par un drapeau rouge. Celui-ci est causé par Stroll qui est sorti de piste, envoyant sa Racing Point dans les graviers. Plus tôt, l’incident a été évité de peu entre Bottas et Verstappen dans le dernier virage. Le finlandais a en effet gêné le pilote Red Bull.

A la fin de la séance, Bottas mène devant les deux Ferrari.

Les EL2 débutent à peine que Grosjean fait rapidement une excursion dans les graviers. Plus tard, Kubica part en tête à queue aux abords de l’entrée aux stands, sans grande incidence toutefois.

C’est encore une fois Bottas qui s’impose, mais de peu devant Hamilton cette fois-ci !

Les EL3 seront marqués par deux drapeaux rouges. Le premier intervient en début de séance et est causé par Bottas. Le finlandais est parti en tête à queue.  Le pilote est allé se coincer dans les graviers non loin de la piste.

Le deuxième drapeau rouge lui intervient à quelques minutes de la fin de la séance et est cette fois causé par Russel. Le britannique, lui aussi parti en tête à queue, a toutefois fini sa course dans le mur de pneus et mis fin prématurément à la séance. 

Cela permet à Hamilton de signer le meilleur temps de loin.

Les Qualifications : Bottas, un temps record !

La Q1 débute tout juste qu’Hulkenberg cette fois-ci, part à la faute. L’allemand a tiré tout droit vers les graviers et le mur de pneus. L’aileron cassé, et sous la monoplace, il parvient tant bien que mal à retourner au garage. Non sans laisser du gravas en piste.

Verstappen prend alors la tête de la séance avant que Bottas ne prenne le dessus.

Hulkenberg parvient à ressortir en piste après un changement d’aileron, mais est le premier éliminé de la Q1.

Les éliminés de la Q1 : Hulkenberg, Stroll, Giovinazzi, Russell, Kubica

La Q2 débute et rapidement, Hamilton s’offre un nouveau record du circuit. Chez Ferrari, on s’attarde sur le fond plat de Leclerc après qu’il ait roulé sur une bordure.

Encore une fois, c’est Bottas qui signe le meilleur temps de la séance devant Hamilton et Vettel.

Les éliminés de la Q2 : Norris, Albon, Sainz, Raikkonen et Pérez

On retrouve donc en Q3 les deux Mercedes, les deux Ferrari, les deux Red Bull, les deux Haas, une Renault et une Toro Rosso. D’ailleurs, peu importe son résultat, Ricciardo sera pénalisé de 3 places sur la grille, suite à son accrochage avec Kvyat à Bakou.

Dans le clan Ferrari, on continue de travailler sur la monoplace de Leclerc alors que la Q3 a débuté. C’est alors à ce moment que Bottas a décidé d’exploser le temps d’Hamilton qui venait de signer le meilleur chrono. Le finlandais a signé un 1:15.406. Cela représente le record du circuit, mais aussi six dixièmes de mieux qu’Hamilton sur cette tentative !

Personne ne peut aller inquiéter Bottas sur une deuxième tentative et le finlandais s’offre une nouvelle pole position cette saison.

La Course : Mercedes, 5 sur 5.

A l’extinction des feux, Hamilton démarre mieux que Bottas. Les deux Mercedes ainsi que Vettel se retrouvent à trois de front à l’entrée du premier virage à droite. Hamilton est à l’intérieur et prend l’avantage. Vettel lui bloque les roues et manque de peu de toucher Bottas qui fait un léger travers.

Peu après, Verstappen arrive à prendre le dessus sur les deux Ferrari et se positionne 3e.

Au 10ème tour, un gap se créée déjà entre le leader de la course Hamilton, et Bottas qui est à 3 secondes. Verstappen est à 5,7 secondes.

Par ailleurs, une bataille s’engage entre les deux Ferrari. Vettel qui est devant Leclerc, est plus en difficulté. Leclerc est plus rapide et se montre dans les rétroviseurs de l’allemand. Au 12ème tour, on demande à Vettel de laisser passer Leclerc pour qu’il puisse tenter d’aller chercher Verstappen.

Aussitôt, on entend dans la radio Vettel demander à son équipe de l’arrêter pour changer ses pneus dès que possible. Peu importe s’il retombait dans le trafic. C’est chose faite au 20ème tour. Verstappen quant à lui imite la stratégie de son adversaire.

Cela fonctionne plutôt bien car il s’offre le meilleur tour en course provisoirement ! D’ailleurs, l’allemand est remonté sur son coéquipier Leclerc peu après la mi-course, les deux pilotes sont au coude à coude. Le monégasque donne un peu de fil à retordre à son coéquipier mais finit par le laisser passer.

Plus loin dans le peloton, la Toro Rosso de Kvyat opère une remontée dans les points. Le pilote enchaîne plusieurs belles manœuvres sur McLaren et Haas.

Au 46ème tour, la voiture de sécurité est déclenchée. Avec 20 tours encore à tenir, Norris et Stroll sont OUT de la course. Au virage 2, Norris se trouve à l’intérieur, mais la Racing Point ferme la porte. Les deux voitures finissent dans les graviers.

Au 53ème tour, la voiture de sécurité rentre et Hamilton lance le restart. Si la tête de la course n’évolue pas, ça se bouscule derrière. Notamment entre les deux Haas. Par deux fois, Grosjean tente de passer Magnussen au virage 1. Mais le danois ne laisse pas faire son coéquipier et le force à prendre l’échappatoire, quitte à ce que la voiture du français soit endommagée. Les deux voitures sont en difficulté avec leurs pneus.

Cela cause à Grosjean de se faire passer ensuite par Sainz, qui le force également à prendre l’échappatoire au virage 1. Kvyat parviendra également à passer le français.

C’est finalement Hamilton qui s’impose au bout de l’ennui dans ce Grand Prix d’Espagne 2019. Le britannique n’aura jamais été réellement inquiété, tout comme son coéquipier Bottas, qui termine deuxième. Verstappen complète le podium devant les deux Ferrari et offre un nouveau podium à Honda. Au classement du championnat, Hamilton reprend la tête devant Bottas. Les Mercedes prennent déjà le large sur la concurrence. Verstappen lui, est 3e de ce championnat.

Rendez-vous le week-end du 24-25-26 mai pour le Grand Prix de Monaco !

Crédits photos : Formula 1 et FIA