Ce week-end, le grand cirque de la Formule 1 revient pour le Grand Prix d’Italie 2018. Il y a tout juste une semaine, les pilotes faisaient leur rentrée en Belgique. Le Grand Prix a vu Vettel s’imposer devant Hamilton avec une Ferrari qui semble meilleure que la Mercedes. C’est donc avec une certaine confiance que la Scuderia aborde son Grand Prix à la maison, dans le Temple de la vitesse à Monza. Mais depuis l’ère des V6 Turbo introduits en 2014, c’est bien Mercedes qui a dominé en terre italienne. Elle a même mené tous les tours depuis 2014. Retour en images, sur le Grand Prix d’Italie 2018.

Les Essais Libres : Avantage Ferrari.

Globalement, ce sont les Ferrari qui ont confirmé leur bonne forme du moment. Bien que les EL 1 se soient déroulés sous la pluie et n’aient pas vraiment été significatifs. L’averse a laissé place à une piste se gommant. Pour preuve, c’est Pérez qui a signé le meilleur temps de la séance en 1:34.000 suivi de Raikkonen et Ocon. Les Toro Rosso sont même dans le TOP 6 …

En EL 2, pas de pluie mais une grosse frayeur. Alors que la séance venait de débuter, Ericsson est victime d’un crash impressionnant en bout de ligne droite. Un problème sur sa Sauber l’empêchait de refermer son aileron arrière, envoyant le pilote dans les rails, qui finit plus loin en tonneau dans les échappatoires. Son coéquipier semblait avoir connu le même problème quelques instants plus tôt, sans conséquences. Le Suédois parvient à sortir indemne de sa voiture. Vettel signe alors le meilleur temps de la séance 1:21.105 devant Raikkonen et Hamilton. La séance a été également marquée par une sortie de piste de Vettel qui termine dans les graviers, sans trop de gravité puisqu’il est à même de rentrer aux stands.

Enfin, les EL 3 voient la confirmation de Vettel en 1:20.509 devant Hamilton et Raikkonen. Toutefois, Hamilton semble très proche dans cette séance et menaçant.

Les Qualifications : Une première ligne 100% Ferrari !

80% de chances de pluie durant la session. C’est l’information que l’on retient avant le début des qualifications. Elle débute toutefois sur le sec. Hartley est le premier à signer un chrono suivi de Leclerc alors que Vettel s’élance. Tout comme Raikkonen qui signe le meilleur temps de la Q1 au bénéfice d’une aspiration en début et fin de tour. Mais Vettel repasse devant en signant 1:20.758, reléguant Hamilton à plus de cinq dixièmes. Derrière, Verstappen et son nouveau moteur Renault, plus puissant, fait jeu égal avec Bottas. Hamilton se rapproche sans toutefois inquiéter les Ferrari. La plupart des pilotes améliorent au fur et à mesure leur chrono et Perez reste dans les stands. Mauvaise décision car les Williams et même Gasly passent en Q2. Le mexicain est éliminé pour … 0.001 seconde !
Les éliminés de la Q1 : Perez, Leclerc, Hartley, Ericsson, et Vandoorne.
La Q2 débute avec les Haas qui décide de jouer à l’aspiration, au profit de Grosjean, mais Magnussen manque son freinage et mord dans les graviers. Hamilton signe un tour canon en dessous de la minute vingt. Vettel le bat de peu, mais avec quatre roues à l’extérieur dans la parabolique. A moins de 3 minutes de la fin, les pilotes ressortent et sont regroupés dans un petit train. D’ailleurs, Magnussen et Alonso ruinent leur tour lancé, en rentrant de concert dans le premier virage. A ce stade, c’est encore Vettel qui signe le meilleur tour en 1:19.6 alors qu’on retrouve à nouveau nos 3 français en Q3.
Les éliminés de la Q2 : Magnussen – Sirotkin – Alonso – Hulkenberg et Ricciardo
Sont qualifiés pour la Q3 les deux Ferrari, les deux Mercedes, une Red Bull, une Force India, une Haas, une Renault, une Toro Rosso et une Williams. Une Q3 très diversifiée ! Vettel s’élance seul et laisse à Raikkonen l’aspiration. Vettel signe le premier temps battant le record de la piste. Cela ne dure qu’une seconde puisque Raikkonen derrière passe devant. Cela ne dure que 10 secondes car Hamilton arrive et écœure les Tifosi en s’emparant du meilleur temps et du record du circuit. A moins de deux minutes de la fin, les pilotes sortent pour leur deuxième tentative. Les Ferrari derrière les Mercedes. Vettel passe devant Hamilton alors que Raikkonen dame le pion aux deux !!! Il signe un 1:19.119, record du circuit et 18ème pole pour le Finlandais ! Ferrari s’offre la première ligne devant son public, malgré un Vettel amer.

Crédits : FIA

La Course : Hamilton gâche la fête des Tifosi.

Le départ se fait sur piste sèche. A l’extinction des feux, Raikkonen conserve son avantage sur Vettel alors que derrière Hartley dès la ligne droite, semble contraint à l’abandon. Au replay, on constate que le Neo-Zélandais s’est fait prendre en sandwich au départ. Hamilton entame une manœuvre avant la deuxième chicane sur Vettel grâce à l’aspiration. La manœuvre est propre mais Vettel touche le flanc de la Mercedes, ce qui envoie l’Allemand en tête à queue et le fait repartir dernier.
La Safety Car est sortie pour dégager la Toro Rosso. Vettel en profite pour chausser des pneus tendre. Au restart, Hamilton arrive à passer Raikkonen avant la chicane mais Raikkonen agressif repasse devant dans la deuxième chicane par l’extérieur ! Belle bataille entre les deux. Mais Hamilton arrive à rester dans la zone de DRS. Raikkonen hausse son rythme pour sortir Hamilton de cette zone. Ce qu’il parvient à faire au 8eme tour.
Derrière, de multiples accrochages ont lieu, entre Magnussen et Perez ce qui endommagent leurs voitures, mais aussi entre Gasly et Ricciardo où une rude bataille se déroule. Pendant ce temps, Vettel entreprend sa remontée. Au 18ème tour, l’Allemand est 8e en passant Pérez. Plus haut, Hamilton se montre menaçant dans les rétroviseurs de Raikkonen qui se rapproche dangereusement.
Raikkonen rentre aux stands à la fin du 20ème tour. Hamilton ne calque pas sa stratégie. Une stratégie qui semble payante puisque le britannique a plus de rythme que le Finlandais. La donne change puisque Raikkonen reprend du rythme. Certains pilotes commencent à notifier de la pluie. Ricciardo lui, voit sa Red Bull partir en fumée et doit se rabattre sur le bas côté. Le drapeau jaune est brandi dans le deuxième secteur mais la Safety car ne sort pas.
Hamilton qui a des pneus cloqués rentre à la fin du 28eme tour. Il ressort derrière Bottas et Raikkonen. D’ailleurs Bottas reçoit comme instruction de garder Raikkonen derrière lui. Autrement dit, le bloquer pour qu’Hamilton puisse revenir. Deux tours plus tard, Vettel rentre à nouveau aux stands. Ses pneus ne semblent pas avoir tenus. Au 34eme tour, Hamilton fait la jonction est entre dans la zone de DRS. Bottas rentre à la fin du 36eme tour et sort derrière Verstappen. Raikkonen a des gommes très usées et doit s’occuper a les tenir en vie tout en gardant Hamilton derrière lui.
Verstappen tasse un peu trop sur la gauche Bottas qui tentait de passer au premier virage. Le finlandais est contraint de passer par l’échappatoire. Au 45ème tour, Hamilton parvient à passer à la première chicane Raikkonen. Le britannique dépose le finlandais qui souffre avec ses gommes cloquées. Verstappen est pénalisé de 5 secondes pour sa manœuvre sur Bottas plus tôt. Furieux, il ne se laisse pas faire face au finlandais, quitte à perdre également la 4ème place au profit de Vettel. Raikkonen souffre au point de se faire dépasser par Sirotkin, retardataire.
Hamilton s’impose dans ce Grand Prix d’Italie 2018, devant Raikkonen et Verstappen. Mais le Néerlandais, pénalisé, sera classé 5ème. Bottas et Vettel héritent de la 3ème et 4ème place.
MISE A JOUR – CLASSEMENT DE LA COURSE : A la fin de la course, Renault a fait une réclamation sur la conformité de la Haas de Grosjean. La FIA a fait droit à la demande de Renault et confirmer que le fond plat de la VF-16 n’était pas conforme au règlement technique. Grosjean est disqualifié et perd le gain de sa 6ème position.
Au classement, Hamilton creuse l’écart nettement sur Vettel. Rendez-vous dans 15 jours pour le Grand Prix de Singapour.
Crédits photos : Formula 1