Giulia - 08

Enfin un peu d’air pour les vendeurs du réseau Alfa Romeo : les prises de commandes de la Giulia seront ouvertes dès le vendredi 6 mai, en plein pont de l’Ascension.

Le constructeur italien en profite aussi et surtout pour révéler sa gamme vendue en France et on peut dire qu’il y a un sacré problème si vous voulez un moteur essence. Ce sont en effet 3 versions diesel (le 2,2 l en déclinaisons 136, 150 et 180 ch) et une seule essence qui seront dans un premier temps commercialisés. Le seul moteur essence n’est rien moins que le V6 2,9 l de 510 ch qui équipe la version haute performance Quadrifoglio. La boîte automatique ZF 8 rapports n’est quant à elle disponible que sur les versions 180 et 150 ch diesel. Rappelons par ailleurs que la Giulia est une propulsion.

Giulia - 05

Même si il est vrai que ce segment de marché est encore essentiellement équipé en diesel pour les gros rouleurs, flottes d’entreprises et autres VRP, l’absence totale de proposition réaliste en essence est pour le moins surprenant. Les constructeurs concurrents (ne seraient-ce que BMW, Mercedes ou les généralistes Volkswagen ou Peugeot), proposent tous à minima un moteur essence d’environ 150 ch, qui doit représenter il est vrai une faible part des ventes totales. Alfa Romeo précise néanmoins que des moteurs essence seront disponibles ultérieurement, mais sans plus d’informations. Il nous reste à attendre pour en savoir plus.

Giulia - 07

La gamme est articulée selon 4 finitions : base, Pack Business, Super et Lusso et comprend dès le premier niveau les équipements suivants :

  • alerte anti-collision
  • radar de recul
  • jantes alliage 16″
  • régulateur de vitesse
  • clim automatique
  • système multimédia

Business ajoute le radar avant et les rétros rabattables. Super est doté notamment de phares bi-xenon, de jantes 17″, d’une double sortie d’échappements, d’une sellerie mixte cuir/tissu. Lusso, finition haute, est équipé d’un écran multimedia de 8,8″, d’une caméra de recul, de sièges cuirs électriques et…. d’une banquette rabattable mystérieusement absente des dotations de série des gammes inférieures.

Quant à la sportive Quadrifoglio, elle bénéficie, outre certaines modifications esthétiques, du grand écran 8,8″, de phares bi-xenon, des radars avec caméra de recul, de jantes 19″ et d’un Start&Stop ( ! ). Plusieurs packs d’options sont également disponibles, à des prix plutôt intéressants (Audio Harman Kardon à 1000€, phares xenon à 1100 €), etc…).

Les tarifs s’échelonnent de 30 900 € pour une 2,2 JTD 136 ch en finition « base » à 79 000 € pour la Quadrifoglio. Le cœur de gamme est la finition Super allant de 36 700 € en 150 ch jusqu’à 41 200 € pour la 180 ch automatique. Les tarifs sont plutôt conformes au segment visé : le premium où elle viendra batailler avec les Audi A4, Classe C et Série 3, sans oublier les outsiders comme la Jaguar XE.

Tous les détails de la tarification sont ici :

tarifs Giulia

Le coloris de base de la Giulia sera le Rouge Alfa, à l’instar de la récente Giulietta restylée, onze autres coloris seront disponibles. Le configurateur en ligne n’est hélas pas encore disponible pour se concocter sa petite Giulia rien qu’à soi ! A noter qu’Alfa propose en offre de lancement une garantie portée à 3 ans ou 100 000 km.

Source : FCA