Décidemment, il y a bien longtemps que le groupe Fiat ou plus exactement FCA n’avait pas été le centre d’intéret de tant de monde, d’entreprises, de financiers et d’investisseurs ou… des propagateurs de rumeurs.

FCA n'est pas à vendre

Après la folle rumeur qui voulait, il y a deux semaines, que le groupe VAG rachète FCA pour profiter de la branche US du groupe italo-américain, faire de Fiat une marque low cost et transformer Alfa Romeo en cerise sur le gateau, c’est au tour du groupe automobile PSA d’entrer dans la danse si l’on en croit les propos du pourtant réputé Financial Times.

Toujours est il qu’après l’annonce qui voulait que les groupes PSA et FCA discutent d’un éventuel rapprochement afin de créer le cinquième groupe automobile mondial, les deux entreprises ont, comme ce fut le cas avec Volkswagen, démenti fermement et rapidement les propos venus du Royaume Uni. Le F.T expliquait ainsi cette semaine que les deux groupes avaient repris des discussions qui avaient été abondonnées avant celle engagées en 2013 avec Dongfeng. 

D’une part l’un des portes paroles de PSA a clairement dit :« PSA dément catégoriquement tous les éléments de l’article du Financial Times au sujet d’une fusion avec Fiat. Le groupe a déjà établi son plan stratégique pour les 3 prochaines années et que ce sera seulement au terme de celui-ci que nous verrons si de nouveaux développements doivent être pris en considération. »
D’autre part, chez Fiat on est tout aussi catégorique en affirmant que de telles discussions entre les deux entreprises n’existaient pas.

On cherche quand même les raisons de l’attirance soudaine du nouveau groupe automobile qui n’a que six mois d’existence. Envie de mettre la main sur l’outil industriel ? Usines disponibles en Italie ? Envie de profiter de la position de Fiat sur certains marchés (Brésil particulièrement) ? Importance du réseau de distribution de FCA aux USA ? Buzz orchestré par le groupe automobile lui même ? Rumeurs lancées pour faire augmenter la valeur boursière de Fiat comme on l’a constaté ces dernières semaines ? Tests lancés par des investisseurs potentiels pour voir si et comment les concurrents réagissent ?

Il est réellement difficile de dire pour l’instant les raisons de tels buzz et de telles rumeurs d’autant que FCA finalise sa mise en place et se prépare à entrer sur le marché de la bourse de Wall Street en fin d’année. Peut être qu’après nous y verrons plus clair mais reconnaissons tout de même que cela est étrange puisque tout le monde dément fermement les annonces… A suivre.

Via PSA/FCA, FinancialTimes, Reuters, LaStampa, AP.