C'est Noël chez Alfa Romeo


Lors d’une cérémonie destinée à lancer le plan de réorientation stratégique du groupe qui se déroulait dans l’usine italienne de Melfi, Sergio Marchionne a officiellement annoncé un investissement d’un milliard d’euros pour l’usine du sud de l’Italie. Ce site industriel qui emploie quelques 5500 salariés va profiter de l’intégralité de ce milliard et produira dans les prochaines années jusqu’à 4 modèles différents sur une même ligne de production. Melfi produira l’integralité des petits 4×4, SUV et crossovers du groupe Fiat-Chrysler en commençant par la 500X et la mini Jeep dont la commercialisation est prévue dans 18 mois environ, c’est à dire après le salon de Genève 2014. L’administrateur délégué annonce que le site devrait être en mesure de produire jusqu’à 350.000 véhicules/an.

Sergio Marchionne explique : » Le site de Melfi est la premier d’une série d’investissements que nous ferons aussi dans les autres usines italiennes du groupe. Cette stratégie permettra d’ici 3 à 4 annnés de faire travailler tous les salariés du groupe Fiat à temps plein, tout en résolvant  notre problème de surcapacité. Cette stratégie nous permettra de parvenir finalement à l’équilibre financier tant en Italie qu’en Europe ( Tychy, Kragujevac). Il faut saturer les capacités de production en Italie. » (NDLA : les usines Fiat en Italie tournent actuellement à tout juste 50% de leurs capacités)

Le patron de Fiat SpA fait cette déclaration suite à l’annonce, il y a peu, de l’allocation de la production d’une famille de modèles haut de gamme pour l’usine turinoise de Mirafiori. Une famille de voiture du segment D et au dessus qui sera destinée à l’Europe mais aussi au marché nord américain sous la marque Chrysler. On dit que 15 à 20% de la production italienne serait destinée à l’exportation hors d’Europe.

Mais ce n’est pas tout puisque l’on a appris ce jour qu’Alfa Romeo allait voir sa gamme s’étoffer comme jamais puisque le groupe italien annonce pour l’année 2016 une gamme milanaise faite de… 9 modèles. Oui vous avez bien lu, 9 autos dans la gamme Alfa Romeo ce serait du jamais vu. Selon les informations données, la gamme Alfa Romeo ira du segment B à la grande berline du Segment H qui viendra se positionner face aux Classe S, Serie7, LS… et Ghibli ou Quattroporte ! Etonnant autant qu’étrange mais admettons.
On parle ainsi d’une citadine, d’une compacte, d’une berline déclinée en deux carrosseries plus un crossover, une grande auto de luxe du segment H, un roadster et au moins deux modèles dits « spéciaux » comme pourrait l’être la 4C, une grande sportive ou un SUV compact. Avec une telle gamme, Sergio Marchionne espère produire au moins 300.000 voitures par an c’est à dire trois fois plus qu’actuellement.

Est ce Mario Monti qui a convaincu Sergio Marchionne (qui lui accorde gratitude, confiance et soutien) ? Sont ce les syndicats ? La fibre italienne ? Très difficile à dire et à estimer surtout quand on se rappelle qu’il y a un peu plus d’un mois et demi, il n’y avait pas un mot de ses projets dans le discours et les documents de fin octobre qui étaient certes destinés aux médias mais aussi aux investisseurs. Tout cela sera donc à suivre l’an prochain, toujours avec intéret et passion, notamment parce que d’autres éléments (confirmés par quelques uns de nos lecteurs italiens) ne vont pas dans ce sens !

Via Mojauto.net, LaTribune.